Coronavirus : Chrysogone Diangouaya célèbre la Journée internationale de la danse par une improvisation scénique

Jeudi 30 Avril 2020 - 9:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le Centre de danse Chrysogone Diangouaya a fermé ses salles au public depuis belle lurette. En l’honneur de la célébration de la Journée, le Congolais, fondateur du centre, esquisse des pas de danse alors que la pandémie fait toujours rage.

Capture d'écran, Chrysogone Diangouaya, créateur du Centre de Danse Chrysogone Diangouaya à Paris en FranceCe 29 avril, Journée internationale de la danse, le créateur du centre, en un court laps de temps, juste celui nécessaire pour s’échapper des contraintes du confinement, a improvisé une chorégraphie pour remonter quelque peu le moral des populations confinées, bien à l’abri de contacts hasardeux, soit, mais privées de beauté.

Bien que privé de public, il a tenté quelques pas sur fond musical puis, emporté par la grâce, a dansé ! Une situation inédite pour ce fin chorégraphe habitué à se produire soutenu par des applaudissements nourris. Au rythme d’une expression corporelle millimétrée, il a posté en partage sur son mur de réseaux sociaux, la célébration de l’universalité de cette forme d’art, susceptible de traverser les barrières politiques, culturelles et ethniques, et de regrouper les gens par le langage commun que représente la danse.

Pour le Congolais, son improvisation lors de cette journée, est un témoignage sur le coronavirus qui perturbe les habitudes des uns et des autres. Celles des artistes notamment, plongées dans l'incertitude compromettant la suite de leur vie d’artiste.

Il se souvient par exemple de sa récente tournée à Pointe Noire et Brazzaville le 27 mars dernier, qui devait se poursuivre à Paris, en Californie, à N’Djamena, Toronto, Memphis puis, retour au Congo pour une durée de trois mois du 24 juin au 15 septembre dans le cadre de l’organisation du festival Mabina-Danse à Brazzaville. « Hélas ! Tout est annulé et compromis ! », regrette-t-il expliquant la raison pour laquelle il tient près de lui une valise lors de sa prestation improvisée.

C’est en 1982 que le Comité International de la Danse de l’ITI a fondé la Journée Internationale de la danse qui sera célébrée par la suite chaque année le 29 avril, anniversaire de la naissance de Jean-Georges Noverre, (1727-1810), créateur du ballet moderne.

Siège : 29, Rue des Roses 75018 Paris

Tél : 09 52 68 32 20 / 07 51 39 39 77

https://www.facebook.com/chrysogone?epa=SEARCH_BOX

 

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Photo : Capture d'écran, Chrysogone Diangouaya, créateur du Centre de Danse Chrysogone Diangouaya à Paris en France

Notification: 

Non