Coronavirus : la Chine s’engage à moderniser le centre d’isolation du Zimbabwe

Mardi 31 Mars 2020 - 14:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le gouvernement chinois s’est engagé à moderniser la principale installation de traitement du Zimbabwe située dans la capitale Harare et destinée aux patients suspectés d’être atteints du coronavirus.

En outre, le gouvernement zimbabwéen a annoncé qu'il intensifiait sa préparation après que l’Afrique du Sud voisine a confirmé son premier cas, le premier de ce type en Afrique australe.

S'adressant aux médias après avoir visité l'hôpital Wilkins de Harare, qui a été désigné pour traiter le virus, l'ambassadeur de Chine au Zimbabwe, Guo Shaochun, a déclaré que la Chine soutiendra le Zimbabwe et d'autres pays africains dans leur lutte contre le coronavirus qui a été signalé à ce jour dans plusieurs pays africains.

« Jusqu'à présent, il n'y a pas de cas confirmé de coronavirus au Zimbabwe et ce n'est pas parce que nous avons de la chance. C'est le résultat de la coopération entre la Chine et le Zimbabwe. Nous allons aider le gouvernement du Zimbabwe à adopter les mesures nécessaires pour empêcher la propagation du virus », a assuré le diplomate chinois.

Guo Shaochun a indiqué que le gouvernement chinois fournira des fonds et du matériel pour moderniser l'hôpital Wilkins afin qu'il puisse offrir de meilleures conditions aux personnes suspectées d'être atteintes du coronavirus.

De son côté, le ministre zimbabwéen de la Santé, Obadiah Moyo, a remercié la Chine pour « son geste de bonté », affirmant que « non seulement cela renforcerait la capacité du pays à lutter contre le virus, mais que cela assurerait également un environnement propre et propice au personnel médical et aux patients, et qui répond aux exigences de l'Organisation mondiale de la santé. »

Le centre a jusqu'à présent traité deux cas de coronavirus présumés depuis sa création en janvier.

Obadiah Moyo a déclaré qu'après la détection du virus en Afrique du Sud, le Zimbabwe devait intensifier son état de préparation et continuer à renforcer ses mécanismes de réponse, notamment en rendant toutes ses frontières et points d’entrée infaillibles.

« Il est vraiment effrayant que le coronavirus soit proche. Nous devons être prêts », a-t-il déclaré.

Parallèlement, le ministère britannique du Développement international (DFID) a fait don à l'hôpital Wilkins d'équipements de protection contre le coronavirus d'une valeur d'environ cent mille livres sterling (129. 390 dollars).

Yvette Reine Nzaba

Notification: 

Non