Coronavirus : La communauté congolaise dans le confinement en Italie

Mercredi 8 Avril 2020 - 11:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les Congolais en Italie sont en lien étroit avec leur ambassade. A l’heure du confinement, Jennifer Demba, membre de la communauté congolaise, témoigne sur son quotidien dans un pays qui a recensé son premier décès lié au coronavirus fin février et compte aujourd’hui les nombres faramineux de plus de 17 000 morts pour 128.948 cas.

Jennifer Demba, une Congolaise en ItalieLes Dépêches de Brazzaville (L.D.B.) : Depuis combien de temps êtes-vous en Italie ?

Jennifer Demba (J.D.) : Je suis installée en Italie depuis huit ans. J’ai 26 ans et j’habite à Pise où je travaille pour une salle de sport temporairement fermée car faisant partie de ces entreprises considérées comme non vitales pour l’Italie au plus fort de l'épidémie de coronavirus.

L.D.B. : Comment vivez-vous le confinement ?

J.D : De mon domicile à Pise, ville située dans la région italienne de la Toscane, connue pour sa célèbre tour emblématique, j’essaye de garder la tête hors de l’eau en étant reconnaissante pour la santé dont je jouis ainsi que tous mes proches. Cela n’est cependant pas facile de faire abstraction du bruit constant des sirènes d’ambulances qui vont et viennent , de ne pas avoir froid dans le dos quand on se rend compte que sans cesse rôde la mort autour de soi... du moins c’est l’impression que j’ai étant donné le nombre journalier de décès en Italie. Je pense déjà au jour d’après. Je me demande surtout à quoi ressemblera le monde après le covid-19, quelles en seront les conséquences économiques, sociales et psychologiques.

L.D.B : Quels sont les liens avec les autres compatriotes en Italie ?

J.D. : Du nord au sud de la péninsule, nous nous échangeons des nouvelles des uns et des autres, pour nous assurer que tout le monde va bien et nous soutenir mutuellement. Heureusement, à ce jour, aucun décès n’a été enregistré dans la communauté congolaise en Italie, ce qui n’est malheureusement pas le cas de toutes les communautés africaines.

Vivement que le coronavirus s’éloigne de nous et cesse ses ravages.

Propos recueillis par Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Photo : Jennifer Demba, une Congolaise en Italie

Notification: 

Non