Coronavirus : la huitième session ordinaire du Parlement prend un coup

Jeudi 19 Mars 2020 - 17:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Une concertation est prévue ce 20 mars entre les bureaux du Sénat et de l’Assemblée nationale pour décider de la conduite à tenir à quelques semaines de la clôture de la session qui a démarré le 1er février dernier.

Les mesures complémentaires prises par le gouvernement en vue de prévenir la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) auront sans nul doute un impact négatif dans plusieurs administrations et secteurs d’activités. En effet, le Parlement réfléchit déjà de la conduite à tenir dans la poursuite des travaux de la huitième session ordinaire administrative au niveau des deux chambres.

Même sans attendre cette réunion, l’Assemblée nationale a déjà annoncé le report à une date ultérieure de sa séance de questions orales au gouvernement prévue le 20 mars.

« Le bureau de l’Assemblée nationale a pensé bon de se retrouver avec celui du Sénat pour voir comment le parlement congolais va fonctionner au moment où le gouvernement a pris la décision de ne plus tenir des réunions de plus de cinquante personnes. Donc, demain nous allons nous retrouver pour voir ensemble ce que nous pouvons décider finalement en tenant compte des décisions prises par le gouvernement », a expliqué le deuxième secrétaire de l’Assemblée nationale, Joseph Kignoumbi Kia Mboungou.

En effet, le bureau de l’Assemblée nationale, élargi aux présidents des groupes parlementaires et des commissions, s’est réuni le 19 mars au Palais des congrès de Brazzaville, sous la direction d’Isidore Mvouba. « Les réunions de plus de cinquante personnes ne pouvant plus se tenir, nous allons voir comment le bureau de l’Assemblée nationale pourra fonctionner jusqu’à la clôture de la session. Nous étudions comment les activités peuvent se poursuivre sans réunir plus de cinquante personnes comme le gouvernement le souhaite », a poursuivi le deuxième secrétaire de la chambre basse, annonçant la tenue des activités prévues dans le cadre lors des sessions, notamment le contrôle de l’action du gouvernement par les questions orales et les questions d’actualités.

Présidant la réunion, Isidore Mvouba a parlé d’une pandémie mondiale qui est en train de bouleverser l’équilibre du monde.

Notons que le Congo enregistre déjà trois cas confirmés du coronavirus sur le territoire national.  Ce qui a poussé le gouvernement à allonger les mesures préventives.   

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

Isidore Mvouba entouré d’autres membres du bureau/Adiac

Notification: 

Non