Coronavirus : la Tanzanie annule une mission économique en RDC

Mercredi 18 Mars 2020 - 16:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Une forte délégation de la Tanzania Private Sector Foundation devait se rendre en RDC, le 6 avril, pour explorer les opportunités de commerce et d'investissement. La présidente de la Fondation, Angelina Ngalula, a annoncé le 18 mars à Dar es Salaam que la mission avait été annulée, au regard des cas déclarés de Coronavirus dans les deux pays, indique le site tanzanien ippmedia.com.

Angelina Ngalula a appelé les commerçants des deux pays à faire preuve de patience, notant que les préparatifs pour une mission de trois jours en RD Congo étaient au top et que le nombre de commerçants/investisseurs qui se sont inscrits à la mission a dépassé l'objectif de deux cents personnes qui avait planifié auparavant. « Je saisis également cette occasion pour informer le monde des affaires et le public en général que le report indéfini signifie que nous continuerons les préparatifs en attendant l'autorisation des autorités lorsque le virus sera contrôlé. La Tanzanie produit des biens de qualité qui ont un marché prêt en RDC», a déclaré Angelina Ngalula.

Et la présidente de l'association de poursuivre : « Mais la Tanzanie a également de nombreuses opportunités économiques. Nous voulons que ces choses soient connues de nos collègues de la RDC. La Tanzanie préside actuellement le conseil économique de la Communauté de développement de l'Afrique australe, ce qui signifie que nous avons le devoir d'encourager et de promouvoir les affaires entre nous », a dit Angelina Ngalula. Pour rappel, la Tanzanie souhaite éliminer les obstacles non tarifaires de ses échanges avec la RDC. Un obstacle non tarifaire aux échanges est une barrière commerciale qui restreint les importations ou les exportations de biens ou de services par des mécanismes autres que la simple imposition des droits de douane. Les barrières commerciales non tarifaires sont citées comme des obstacles majeurs à la circulation des biens et des personnes entre la Tanzanie et la RDC, deux pays frontaliers.

La vice-ministre tanzanienne de l'Industrie, du Commerce et des Investissements, Stella Manyanya, a déclaré récemment que le plan prévoyait une utilisation appropriée des navires marins naviguant sur le lac Tanganyika - fournissant un transport fiable aux citoyens des deux pays. En outre, les gouvernements de la Tanzanie et de la RDC discutent sur les meilleurs moyens de garantir l'existence d'un réseau routier fiable et praticable reliant les zones au bord du lac avec d'autres parties de la RDC.

La Tanzanie fait du commerce avec la RDC dans divers secteurs, notamment les produits agricoles et industriels. Mais la RDC dépend du port de Dar es Salaam pour l'importation et l'exportation de ses marchandises. L'année dernière, les deux pays ont signé un accord pour la construction conjointe d'un chemin de fer à voie standard les reliant via le Burundi. Un accord similaire pour que la Tanzania Standard Gauge Railway atteigne la RDC via le Rwanda a également été signé en 2018. Les exportations tanzaniennes à partir du Congo se sont élevées à 350 millions de dollars américains en 2019, selon la base de données Comtrade des Nations unies sur le commerce international.

 

 

Patrick Ndungidi

Légendes et crédits photo : 

Des conteneurs de marchandises Crédit Photo Droits tiers

Notification: 

Non