Coronavirus : l'ambassadeur de Chine confiant des efforts de son pays et du monde pour vaincre l’épidémie

Lundi 10 Février 2020 - 12:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Bien que l'épidémie continue de se propager et que la situation soit toujours complexe, il est encourageant de constater que 2823 patients sur 37280 cas du nouveau coronavirus confirmé en date du 9 février en Chine (dont 19 étrangers), ont été guéris, et que le nombre accumulé de guérisons et sa vitesse d'augmentation ont dépassé ceux des décès, indique l’ambassade de Chine au Congo.

Pour répondre aux besoins de la prévention contre l'épidémie, l'ambassade de Chine au Congo a pris des mesures concrètes concernant la République du Congo. Ces mesures portent sur l’élaboration rapide d’un plan d'action et le maintien des contacts étroits avec les autorités congolaises pour une coordination, la proposition aux ressortissants chinois de l’annulation ou du report de leur voyage au Congo, d’une part, la pratique de la mise en quarantaine d’observation pendant 14 jours à domicile pour ceux qui ont l’obligation professionnelle de venir au Congo, d’autre part. Parmi ces mesures figure aussi la mise en place d’un mécanisme d’action coordonnée avec la Mission médicale chinoise, les sociétés chinoises et les associations des commerçants chinois au Congo, pour donner des conseils de prévention, partager les informations et traiter les problèmes qui surgissent.   

« Au regard des liens d’amitié unissant les deux pays, le président congolais, Denis Sassou N’Guesso, a adressé une lettre de solidarité à son homologue Xi Jinping. En remerciant sincèrement la partie congolaise pour sa compréhension amicale et son soutien ferme, nous sommes convaincus que cette épidémie n’affectera pas la coopération entre nos deux pays », a déclaré l’ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin.

L’épidémie à Wuhan et au Hubei priorité des priorités du gouvernement chinois

Au plan international, on compte seulement environ trois cents cas d'infection à l'extérieur de la Chine, soit moins de 1% du nombre total de cas dans le monde et un seul décès a été signalé.

Face à l'éclatement soudain de l'épidémie, le Parti communiste chinois et le gouvernement chinois ont réagi rapidement avec tout le sérieux, et de dispositions prises, notamment les mesures les plus rigoureuses dont beaucoup vont même au-delà des exigences du Règlement sanitaire international.

Considérant le contrôle de l'épidémie à Wuhan et au Hubei comme la priorité des priorités, la Chine a mobilisé, pour la seule province, 11921 médecins et infirmiers. Deux hôpitaux munis de 2500 lits et des centres d'exposition et sportifs ont été transformés en centres d'accueil munis de 10 000 lits.

Dans le cadre de la prévention et de contrôle, un mécanisme synergique couvrant l’ensemble de la Chine a été mis en place, ce qui a conduit à la suspension des grands événements sportifs, la réduction de rassemblement des personnes ainsi qu’à la distribution des guides de prévention pour le public.

En vue d’empêcher la transmission de l'épidémie en dehors de son territoire, d’autres mesures ont été énoncées. Il s’agit de la suspension des demandes d'entrée et de sortie dans la province de Hubei ; la ventilation et la désinfection ont été renforcées dans les aéroports, et les prises de température corporelle sont effectuées pour les passagers et des conseils de protection ont été publiés en sept langues.

« La Chine a déployé de grands efforts dans les recherches médicales. L'agent pathogène a été identifié très rapidement, la séquence génétique du nouveau coronavirus a été rendue publique, et les souches du virus ont été récupérées avec succès. Actuellement, les scientifiques chinois travaillent d'arrache-pied pour accélérer le développement de vaccins », indique l’ambassade de Chine au Congo, soulignant que la vie quotidienne des ressortissants étrangers reste normale. Jusqu’à présent, aucun cas d’infection n’est enregistré parmi les Congolais qui vivent en Chine.

Ambassade de Chine au Congo

Notification: 

Non