Coronavirus : le confinement inspire Clarisse Nkouka Mik à travers le gospel

Samedi 25 Avril 2020 - 13:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

A son rythme, la Congolaise Clarisse Nkouka Mick distille, par les réseaux sociaux, ses louanges à l’heure du confinement dicté par la crise sanitaire.

Copie écran vidéo Clarisse Nkouka MikMembre du groupe Gospel Les Nkouka Sisters en temps d’enfermement prolongé, «confinement oui, mais louange autorisée ! », clame-t-elle, pour vaincre la pandémie qui sévit dans le monde.

De ce fait, pour ses débuts au piano ou a capella, elle improvise, sert une nourriture spirituelle en invoquant Dieu pour qu’il vienne à la rescousse délivrer le monde en cette période sombre de moments de crise sanitaire où l'inquiétude rend la vie compliquée, pénible, énervante et met le cœur dans un état de tension intérieure au point de fatiguer le corps lui-même.

Comme touchée par la grâce, pour chasser l’angoisse et le stress, elle enchaîne ses chants, pleins de quintessence d’amour, en kikongo, aux titres évocateurs : « Tuenda tadi Kulunsi /Allons voir la croix » ou « Nzambi za zoulou / Dieu du ciel ».

A l’origine, rien ne pressentait Clarisse Nkouka à s’adonner au Gospel. Titulaire d’un baccalauréat scientifique obtenu au lycée de la Libération à Brazzaville, c’est depuis son installation en France qu’elle est devenue un chantre de la communication populaire, à la fois chrétienne et musicale, made in Congo.

Retrouvez la sur sa paga facebook Clarisse Nkouka Mik (https://www.facebook.com/clarisse.biankazi?eid=ARByeP_yMeO7l2yytE5z2bkATyLR9LBp3f4i-p4pm5iSKgIg4mJs_xuxh-a0o6DGjugjHDoA0m04I1sS)

 

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Clarisse Nkouka Mik

Notification: 

Non