Coronavirus: le manque de test cache la véritable étendue de la pandémie, selon les experts

Samedi 8 Août 2020 - 12:42

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dans la nuit du 7 août, l’Afrique a enregistré officiellement plus d’un million de cas confirmés de Covid-19. Mais selon de nombreux experts du secteur de la santé, la présence réelle de la Covid-19 sur le continent pourrait être bien plus importante.

Selon le bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la pandémie a déjà coûté la vie à près de vingt-deux mille personnes sur le continent, et le nombre de cas déclarés positifs a officiellement dépassé le million la nuit dernière.

Mais selon le Centre de contrôle et de prévention des maladies de l'Union africaine, plus de 80% des tests Covid réalisés sur le continent ont été effectués dans seulement dix pays. « De nombreux pays africains ne déploient toujours pas assez de tests, faute de moyens ou empêchés par l'insécurité. Impossible donc de détecter les possibles clusters à temps ».

Le Nigeria par exemple, pays très touché avec près de quarante-cinq mille cas, n’effectue que trois mille tests par jour pour une population de deux-cent huit millions d’habitants. « En comparaison, cela ne représente qu'un dixième des tests quotidiens réalisés en Afrique du Sud », précisent les experts.

Aujourd’hui, seulement cinq pays regroupent 75% des cas confirmés du continent. Très loin devant figure l'Afrique du Sud, avec ses cinq cent quarante mille contaminations, plus de la moitié des cas déclarés sur le continent, et plus de neuf mille morts.

Dans la liste des pays les plus contaminés suivent ensuite l'Égypte, le Nigeria, le Ghana ou encore l'Algérie. Dans ces pays, la courbe des cas commence à se stabiliser, mais l'OMS s'inquiète de la poussée de contaminations au Kenya, en Éthiopie ou au Zimbabwe. Faute de réponse rapide, la propagation de la Covid-19 sur le continent pourrait se raviver dans ces pays.

De son côté, la Tanzanie n'a pas publié de chiffres depuis des semaines et au début du mois de juillet. Le ministre de la Santé de ce pays a déclaré que le virus « se dirigeait vers une fin ».

« Nous continuons à tendre la main à la Tanzanie, mais nous n'avons pas les bonnes réponses », a déclaré le Dr John Nkengasong, directeur du Centre  de contrôle et de prévention des maladies de l'Union africaine.

Yvette Reine Nzaba

Notification: 

Non