Coronavirus : le PAR juge insuffisantes les mesures prises par le gouvernement

Samedi 28 Mars 2020 - 15:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le président du Parti pour l’action de la République (PAR), Anguios Nganguia Engambé,  a appelé, au cours d’une conférence de presse animée  le 27 mars à Brazzaville,  ses cadres et militants au respect scrupuleux des mesures gouvernementales  bien qu'elles soient insuffisantes selon lui.

A en croire le président du PAR, les autorités devraient étendre les mesures de prévention contre le Covid-19 jusqu’à la fermeture temporaire des marchés et la sécurisation des aéroports. « On doit fermer tous les marchés pour les ouvrir chaque deux jours. La journée de mercredi sera consacrée, par exemple, à la désinfection des marchés, des ministères et d’autres services publics. C’est ce que le gouvernement devrait faire. Tel que fonctionnent les marchés, si la contamination locale est élargie, on sera dans la débandade », a-t-il prévenu.

C’est ainsi qu’il propose la désinfection et la sécurisation des aéroports qui sont, selon lui,  les portes d’entrée d’un pays. Quant au confinement, Anguios Nganguia Engambé estime qu’il s’agit d’un passage obligé; mais il est pessimiste sur les mesures d’accompagnement des tenanciers des petits commerces, dont le gouvernement a ordonné la fermeture.

« Le confinement est une idée mondiale, c’est logique qu’il faut passer par là. Mais, on aurait pris des mesures en amont en sécurisant les aéroports de telle sorte que tous les passagers ne devraient pas traverser la ville. Si nous fermons les frontières, les restaurants et bien d’autres, il faut des mesures d’accompagnement pour les gerants de ces structures mis en chômage précoce », a-t-il poursuivi.

En effet, pour lui, le gouvernement a mal géré la situation des étudiants congolais en Chine, notamment ceux de la ville de Wuhan(premier foyer de l'épidémie), d’autant plus que les 200 millions FCFA alloués par l’Etat n’étaient jamais arrivés aux bénéficiaires. « Les étudiants congolais en Chine sont abandonnés à eux-mêmes. Ce n’est que le 13 mars que les pouvoirs publics ont commencé les manœuvres pour  l'envoi de la somme », a-t-il déclaré avant d'appeler à la gratuité de l’eau et de l’électricité pendant la période de crise sanitaire.

Anguios Nganguia Engambé s’est également prononcé sur la situation socioéconomique et politique du pays. Candidat malheureux aux deux dernières élections présidentielles, le président du PAR a annoncé sa candidature aux primaires au niveau de son parti. Dénonçant les antivaleurs qui gangrènent la société congolaise, il pense que le salut passerait par la tenue d’un dialogue. « Je propose au gouvernement de réunir les acteurs politiques de la majorité et de l' opposition autour d'une même table pour regarder ce qu’il faut faire en vue de sauver le pays. Aujourd’hui, le Congo est dans le chaos. Le pays va droit au mur », a-t-il conclu.

 

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

Anguios Nganguia Engambé/Adiac

Notification: 

Non