Coronavirus : le Soudan du Sud enregistre son premier cas de contamination

Lundi 6 Avril 2020 - 17:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

« Le Soudan du Sud confirme l’existence d’un cas de coronavirus », a déclaré, le 5 avril, le premier vice-président Riek Machar, au cours d’une conférence de presse à Juba.

 Il s’agit d’une femme de vingt-neuf ans arrivée au Soudan du Sud en provenance des Pays-Bas, via l’Ethiopie, le 28 février, a dit Riek Machar. Toutefois, sa nationalité n’a pas été dévoilée.

La Mission des Nations unies au Soudan du Sud a fait savoir dans un communiqué que la femme contaminée est un membre de son personnel. Elle a été testée positive après s’être rendue dans une clinique des Nations unies.

« Le ministère de la Santé mène une enquête complète avec l’Organisation mondiale de la santé et le Centre de contrôle et de prévention des maladies, comprenant l’identification et le suivi de tous les contacts possibles et les mesures ultérieures », a déclaré Riek Machar.

Le Soudan du Sud a déjà décidé la fermeture des bars, night clubs et magasins autres que ceux vendant de la nourriture et recommandé à la population de respecter les règles de distanciation sociale.

Les frontières sont fermées ainsi que l’aéroport international. Un couvre-feu est en vigueur de 20H00 à 06H00.

Le Soudan du Sud, l’un des pays les plus pauvres du monde, longtemps déchiré par une guerre civile dévastatrice, est mal équipé pour faire face à la pandémie. Le conflit, marqué par des atrocités, dont des meurtres et des viols, a fait en six ans plus de trois cent quatre-vingt mille morts et provoqué une crise humanitaire catastrophique.

Le président Salva Kiir et son rival devenu premier vice-président, Riek Machar, ont annoncé en février dernier la formation d’un gouvernement d’union nationale afin d’instaurer la paix dans le pays.

Yvette Reine Nzaba

Notification: 

Non