Coronavirus : l'épidémie frappe le sport congolais

Mardi 17 Mars 2020 - 18:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'annonce des cas du Coronavirus en RDC rime avec la suspension des activités sportives, notamment le volley-ball et le football, sur toute l'étendue du territoire.

La pandémie du coronavirus est déclarée en République démocratique du Congo (RDC) depuis le 10 mars 2020. A ce jour, indique-t-on, on compterait déjà quatre cas. Et déjà, les instances sportives nationales se sont mises au pas en prenant des mesures qui limiteraient la propagation au pays du Covid-19. La Fédération de volley-ball du Congo (Févoco) a annoncé, le lundi 16 mars, la suspension de toutes ses activités du volley-ball et du beach-volley à travers la RDC. « … Après les annonces du ministre chargé de la Santé publique et du gouvernement de la République démocratique du Congo sur la propagation du coronavirus et pour protéger les pratiquants de notre discipline, il s’agit là des joueurs, des dirigeants, des staffs techniques, contre ce fléau qui est en train de ravager le monde, le bureau exécutif de la Fédération de volley-ball du Congo a décidé de suspendre toutes les activités de la discipline jusqu’à nouvel ordre », a déclaré Constantin Shakob Woot, secrétaire général de la Févoco.

Avant la Févoco, la Fédération congolaise de football association (Fécofa) a été la première instance sportive à suspendre ses activités. Le 13 mars, l’instance faîtière du football congolais annonçait un arrêt de trente jours de ses activités à partir du lundi 16 mars à cause du coronavirus. La décision a été prise lors d’une réunion extraordinaire élargie à la Ligue nationale de football (Linafoot), instance organisatrice du championnat national de football – Ligue 1, ainsi qu’à d’autres entités. Mais l’exception ici, c’est le maintien du rassemblement des Léopards A’ le lundi 16 mars, car la Confédération africaine de football (CAF) n’a pas modifié son calendrier par rapport à l’organisation de la sixième édition du Championnat d’Afrique des nations (Chan) prévu pour avril au Cameroun. Toutefois, les Léopards locaux ne se sont pas regroupés à Kinshasa comme prévu pour débuter la préparation, faute de moyens, a-t-on laissé entendre.

Réagissant sur la décision prise par la Fécofa de suspendre les activités du football au pays pendant trente jours, le sélectionneur des Léopards A Christian N’sengi Biembe a déclaré : « Cette décision rentre dans l’ordre de la CAF. Etant premier vice-président de la CAF et membre du conseil exécutif de la Fifa, c’est normal que le président de la Fécofa s’aligne aux décisions de ces instances du football international. Je pense que c’est une très sage décision. On dit toujours mieux vaut prévenir que guérir et là je pense qu’il faut voir la sécurité des joueurs et de la population. Si on réflechit dans ce sens, la Fécofa a pris une très bonne décision ». Rappelons que le coronavirus a été déclaré en RDC au lendemain de l’annonce de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) de mobiliser 20 milliards de dollars américains pour financer les pays atteints afin de lutter contre cette maladie bizarre qui s’érige déjà en pandémie.

Martin Enyimo

Légendes et crédits photo : 

Des cas de coronavirus déclarés à Kinshasa

Notification: 

Non