Coronavirus : les ONG des droits de l’homme plaident pour la libération de certains prisonniers

Samedi 11 Avril 2020 - 13:53

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dans un communiqué de presse rendu public le 9 mars à Brazzaville, l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la plateforme Agir ensemble pour les droits de l’homme (AEDH) invitent le gouvernement à désengorger les prisons afin d'éviter la propagation du coronavirus (Covid-19).

S’appuyant sur l’appel lancé par l’Organisation des nations unies (ONU) à libérer les prisons pour éviter une flambée du coronavirus, ces deux organisations ont exprimé leurs préoccupations par apport à la situation des personnes en détention dans les prisons en République du Congo. Selon elles, il est important de « mettre en application le décret n°2016-380 portant la remise totale ou partielle de peine ; libérer toutes les personnes en détention préventive dont les peines encourues sont inférieures ou égales à deux ans et de libérer tous les détenus malades surtout les mineurs ».

Ces organisations ont, par ailleurs, signifié que le confinement obligatoire et l’interdiction de circulation de tous les moyens de transport privés, décrétés par le président de la République, limitent le pouvoir d’achat et la mobilité des familles dans les grandes agglomérations pour faire face aux besoins sanitaires et alimentaires de leurs proches en prison.

 

Rude Ngoma

Notification: 

Non