Coronavirus : les pays africains renforcent les mesures préventives

Lundi 16 Mars 2020 - 16:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

 Plusieurs pays africains ont décidé, le 15 mars, de fermer leurs frontières et de suspendre les vols en provenance des pays où des cas de Covid-19 ont été confirmés, afin d’endiguer la  propagation de l’épidémie, qui touche au moins vingt-six pays du continent, où les cas d’infection se multiplient.

 

Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a déclaré l’état de catastrophe nationale et engagé une série de mesures, parmi lesquelles l’interdiction des voyages à destination et en provenance de pays comme l’Italie, l’Allemagne, la Chine et les Etats-Unis. « Tous les ressortissants étrangers ayant visité des pays à haut risque au cours des vingt derniers jours se verront refuser un visa », a-t-il dit, précisant que les citoyens sud-africains rentrant au pays seraient dépistés et placés en isolement.

Au Kenya, le président Uhuru Kenyatta a annoncé que son gouvernement suspendait tous les déplacements en provenance de pays où au moins un cas de contamination au Covid-19 a été confirmé. Dans une allocution télévisée, il a indiqué que les citoyens kenyans et les ressortissants étrangers disposant d’un titre de résidence permanente seraient autorisés à revenir sur le territoire à condition qu’ils se placent en quarantaine.

En Mauritanie, c’est l’ambassade de Chine qui a demandé à ses ressortissants récemment arrivés ou revenus en Mauritanie de rester confinés pendant quatorze jours au moins pour empêcher la propagation éventuelle du nouveau coronavirus. Ces quatorze jours représentent le haut de la fourchette d’incubation, plutôt estimée à deux et jusqu'à dix jours par l'OMS.

e Ghana interdira à partir du 17 mars l’entrée sur son territoire à toute personne s’étant rendue dans un pays où plus de deux cents cas d’infection sont avérés, à l’exception des citoyens ghanéens.

« Ce n’est que le vent avant une probable tempête »

Largement épargné jusqu’ici par l’épidémie de coronavirus qui submerge le reste de la planète, le continent africain enregistre de plus en plus de cas, a déclaré le Dr Michel Yao, responsable des opérations d’urgence de l’OMS en Afrique.

« L’Afrique se prépare au pire. Lentement, le Covid-19 fait son chemin aux quatre coins du continent. L’épidémie qui submerge le reste de la planète a fait son apparition ces derniers jours dans plusieurs pays », a-t-il précisé.

En Afrique, il a expliqué qu’il y a des foyers locaux, qu’on appelle « clusters », dans certains pays comme l’Algérie, le Sénégal ou l’Afrique du Sud. En dehors de cela, ce sont des cas sporadiques et principalement « importés » de zones où la propagation est beaucoup plus forte.

« Si l’on compare au reste du monde, l’Afrique est encore, selon les pays, dans la phase de confinement, celle qui consiste à empêcher le virus d’entrer dans le territoire, à détecter tous ceux qui pourraient introduire la maladie et à isoler les clusters », a indiqué le Dr

 Si on passait à l’étape suivante, ce médecin estime que l’Afrique serait vite dépassée. « Ce n’est que le vent avant une probable tempête ; il est nécessaire de renforcer la préparation pour un scénario qui verrait la situation empirer », a-t-il averti.

Yvette Reine Nzaba

Notification: 

Non