Coronavirus : les pharmaciens du Congo mettent en place une cellule de veille

Mercredi 11 Mars 2020 - 15:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Acteurs de santé publique de proximité, les pharmaciens se sont réunis en assemblée générale extraordinaire, le 11 mars à Brazzaville, pour harmoniser leur contribution à la riposte contre l’épidémie de coronavirus covid 19.

 

« Nous manifestons notre entière disponibilité à l’endroit des pouvoirs publics dans le sens d’une synergie d’action », souligne le communiqué final de l’assemblée générale extraordinaire convoquée par l’Ordre national des pharmaciens et le Syndicat national des pharmaciens du Congo. La cellule de veille mise en place travaillera avec le ministère en charge de la Santé notamment sur des questions liées à l’importation des médicaments de première nécessité, dans les conditions d’urgence. A ce propos, le président de l’Ordre des pharmaciens, Jean Charles Claude Ongoli, a souligné que les taux de rupture des médicaments grippaux sont estimés de 10 à 15% encore que 80% des principes actifs des médicaments sont fabriqués en Chine, pays dont la production en la matière ne tourne pas à plein régime et la demande au plan mondial s’accroît au rythme de la propagation de l’épidémie. 

Par ailleurs, la cellule de veille devra œuvrer à la formation des pharmaciens et leurs collaborateurs sur le coronavirus covid 19 pour cerner tous les contours de la maladie afin de mieux sensibiliser les populations qui, pour la plupart, s’affluent vers les officines en cas de signe grippal. Les prospectus sont d’ailleurs prévus dans les pharmacies en vue d’élargir le spectre de sensibilisation.

Il sera aussi question de mettre à la disposition des pharmaciens des numéros verts du ministère en charge de la Santé, de voir avec les grossistes répartiteurs la disponibilité de stock de médicaments déjà menacé par la rupture des matières premières au niveau mondial, de communiquer régulièrement avec les personnels de pharmacie sur les mesures prises au niveau gouvernemental.

En rappel, suite à l’expansion de l’épidémie de maladie à coronavirus, le gouvernement avait mis en place une commission interministérielle. Les pharmaciens ne pouvaient rester en marge de la dynamique impulsée par les pouvoirs publics.

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

Les membres de la Cellule de veille lors de l'assemblée générale extraordinaire

Notification: 

Non