Coronavirus : les poignées de main ne semblent pas s’arrêter

Mardi 17 Mars 2020 - 16:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Certains Congolais ne prennent pas au sérieux des mesures édictées par le gouvernement à la suite de la confirmation d’un malade infecté par le coronavirus à Brazzaville.

Dans les marchés, les églises et les administrations, les gens continuent à s’embrasser et à se saluer par les mains. Ils ne respectent pas la mesure d’au moins un mètre de distance pour se parler afin d’éviter des postillons et des éternuements. Du pain et des croissants sont mangés dans des bus avec des mains non lavées au savon.

 Des esprits dubitatifs sèment la confusion et distraient l’opinion en soutenant que cette maladie serait une invention. Cela se dit par des ignorants. «Laisse-moi ça, salue moi par la main », a déclaré un Ponténégrin à un ami. Cette parole accompagnée d'une poignée de main prouve qu'il y a des personnes qui négligent les mesures gouvernementales. Notons que la nécessité d’une grande campagne de sensibilisation en langues vernaculaires s’impose pour que le message soit vite compris par des citoyens.

 

Faustin Akono

Légendes et crédits photo : 

Une poignée de main

Notification: 

Non