Coronavirus : plus de 290 millions d’élèves privés d’enseignement, selon l'Unesco

Mercredi 11 Mars 2020 - 15:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les fermetures d'écoles dans treize pays pour contenir la propagation du coronavirus (Covid-19) perturbent l'éducation de plus de 290 millions d'élèves dans le monde. Un chiffre sans précédent, a indiqué l'Unesco.

L’agence onusienne va proposer des solutions pour un enseignement à distance inclusif. "Nous œuvrons avec les États pour assurer la continuité de l'apprentissage pour tous, en particulier pour les enfants et les jeunes défavorisés qui ont tendance à être les plus touchés par les fermetures d'écoles ", a déclaré sa directrice générale, Audrey Azoulay, pour faire face à la perturbation actuelle de l'éducation. Elle avait convoqué une réunion d'urgence des ministres de l'éducation pour le 10 mars ''afin de partager les réponses et les stratégies visant à maintenir la continuité de l'apprentissage et à assurer l'inclusion et l'équité''.

Plus de 22 pays sur trois continents ont annoncé ou mis en œuvre des fermetures d'écoles, touchant 290,5 millions d'enfants et de jeunes des classes allant de la maternelle à la fin du secondaire. L’Unesco va mettre en œuvre de programmes d’apprentissage à distance à grande échelle, des applications et des plateformes éducatives en accès libre pour les écoles et les enseignants afin d'atténuer les perturbations dans le domaine éducatif.

Alors que l'épidémie de Covid-19 est présente sur tous les continents, les scientifiques cherchent encore l'espèce à l'origine de la transmission humaine du coronavirus Sars-CoV-2. Une enquête indispensable pour comprendre l'émergence de la maladie mais dans laquelle les preuves ne sont pas encore concluantes. L'épidémie a franchi la barre des 100.000 infectés dans le monde. Alors que le nombre de nouveaux cas quotidiens n'a jamais été aussi bas en Chine, le berceau de l'épidémie, les autres pays voient la maladie se propager comme une traînée de poudre.

Face à cette nouvelle maladie, qui n'épargne désormais plus aucun continent habité, la question de son origine est loin d'être résolue: serpent, chauve-souris, pangolin, guerre bactériologique ?

Noël Ndong

Notification: 

Non