Coronavirus. Un demi-milliard de personnes confinées dans le monde

Vendredi 20 Mars 2020 - 18:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le monde multiplie les mesures de précaution face à la pandémie de coronavirus, à l'instar de la Californie ou de l'Argentine qui ont décrété le confinement de la population, mais l'inquiétude grandit pour les zones où une telle mesure sera impossible à appliquer.

Les restrictions à la liberté de circulation concernent désormais sur la planète plus d'un demi-milliard de personnes, appelées par leurs autorités à rester confinées chez elles. En Californie, les 40 millions d'habitants doivent rester chez eux jusqu'à nouvel ordre, sauf nécessité absolue. Même chose pour les 44 millions d'Argentins. Le gouverneur de l'Etat de New York a décrété vendredi l'arrêt de toutes les activités non essentielles et l'interdiction de tout rassemblement.

Les célèbres plages de Rio seront fermés pour au moins deux semaines à partir de samedi. Et la France a pris des mesures pour interdire le littoral de la Côte d'Azur aux promeneurs qui venaient trop nombreux y prendre le soleil malgré les consignes. Les autorités allemandes décideront pour leur part ce week-end si le pays doit entrer dans un confinement total (14 000 cas). L'Allemagne a déjà pris des mesures drastiques en fermant les écoles, crèches et les lieux publics non essentiels, et interdisant les rassemblements. Mais les autorités n'ont pour le moment pas pris de mesures de confinement comme la France, l'Espagne ou l'Italie.

Covid19 – Ennemi de l’humanité

Après Netflix, Google a annoncé vendredi la réduction de ses débits sur YouTube pour utiliser moins de réseau afin d'alléger la pression sur l'internet en Europe, où les obligations de confinement et le télétravail ont augmenté le trafic.

Qualifié d'"ennemi de l'humanité" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Covid-19 a jusqu'à présent contaminé plus 240.000 personnes dans le monde et le nombre de personnes tuées devrait très prochainement franchir le seuil psychologique des 10.000.

Placée en confinement généralisé depuis une semaine, l'Italie compte désormais plus de 3.400 décès et devance la Chine à la première place de ce triste classement tandis que le nombre de prêtres morts du coronavirus, après être venus bénir les patients dans les hôpitaux, s'allonge de jour en jour. La Chine, où quelque 3.250 personnes sont décédées, n'a elle fait état vendredi d'aucune nouvelle contamination d'origine locale, pour le deuxième jour consécutif, offrant un espoir sur l'efficacité des mesures de confinement.

Au bord de la récession

Au-delà du drame sanitaire, le nouveau coronavirus risque de plonger le monde dans la récession, malgré les milliers de milliards débloqués en urgence aux Etats-Unis et en Europe.

Jusqu'à 25 millions d'emplois sont menacés en l'absence de réponse coordonnée à l'échelle internationale, a averti l'Organisation internationale du travail. La Banque centrale européenne (BCE) a déjà prévenu que l'économie du Vieux Continent allait "se contracter considérablement". Et le Premier ministre italien Giuseppe Conte a demandé à l'Union européenne d'utiliser "toute la puissance" de son fonds de secours, doté d'une force de frappe de 410 milliards d'euros. Les Bourses étaient toutefois en forte hausse vendredi, rompant avec un début de semaine cauchemardesque, les investisseurs misant sur l'effet des plans de relance annoncés.

Hong Kong a pris plus de 5% en clôture. Et l'Europe prenait le même cap positif: Paris et Francfort ont pris plus de 5% à l'ouverture et Londres suivait le même mouvement.

D'après AFP

Légendes et crédits photo : 

Si beaucoup de pays sont en confinement, comme ici à Durban en Afrique du Sud, cette mesure sera difficilement applicable dans de nombreuses zones du globe (RAJESH JANTILAL / AFP) La pandémie progresse et les bourses dévissent, comme ici à Tokyo (Philip FONG / AFP)

Notification: 

Non