Coronavirus : vers une fin du mois de la femme sans festivités en France

Samedi 14 Mars 2020 - 12:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Pour la période allant du 1er mars au 31 mai, le coronavirus continue à paralyser la vie socio-culturelle des rendez-vous majeurs en France, entre autres, les récentes annulations de la rencontre Regards de Femmes et l’élection de l’ambassadrice Reine de beauté.

Coronavirus avec son lot de nouvelles attitudes en publicLe 8 mars, date de la Journée Internationale pour les droits des Femmes, a pu été respecté. Désormais, suite aux décisions prises par mesure de précaution, les rassemblements de plus de 100 personnes ont été interdits à la suite de l’annonce du président français Emmanuel Macron en raison «d’impératifs de santé publique». Cet argument, semble-t-il, a emporté la décision par solidarité des organisateurs afin de ne pas contribuer à la diffusion de la maladie.

Ainsi, pour la rencontre Regards de Femmes initialement prévue le 16 mars, les organisateurs espèrent parvenir à son report en juin, pendant la période du Sommet Afrique-France à Bordeaux, ou du Sommet annuel WIA à Marrakech, dans la mesure où le mot FIN aura clôturé l’épisode dramatique vécu en ce moment.

A propos de l’organisation de l’élection de l’ambassadrice Reine de beauté de l’Association Internationale Sarepta Club Monde, en sigle l’AISCM, Motse Akanati s’est résolue, elle-aussi, avec tristesse, à abandonner l’événement qui était prévu pour le 28 mars prochain. Pour l’heure, aucune date de report n’est encore envisagée.

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Photo : Coronavirus avec son lot de nouvelles attitudes en public Crédit : Talia Loemba-Bouity

Notification: 

Non