Cosmétique : le Rwanda entre en guerre contre les produits éclaircissants

Vendredi 11 Janvier 2019 - 11:11

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La campagne lancée par l’administration rwandaise consiste à retirer du commerce toutes les gammes de produits contenant des substances éclaircissantes qui sont avérées cancérigènes comme l’hydroquinone ou le mercure.

 

 

 

 La ministre rwandaise de la Santé, le Dr Diane Gashumba,  a indiqué à la presse que la répression avait une base légale, notamment la loi relative  à la règlementation et à la l’inspection des produits alimentaires et pharmaceutiques en son article 15, qui stipule : « Les produits cosmétiques doivent être exempts de substances toxiques, répondre aux normes de qualité en vigueur dans le pays et être préparés conformément  aux principes de bonnes pratiques de préparation applicables ».

Cette campagne qui a commencé depuis le mois de novembre dernier entre dans sa phase pratique avec l’apparition des spots publicitaires comme «  Aimez  la peau dans laquelle vous êtes », tout en présentant les risques des produits cosmétiques pour la santé.

La décision  rwandaise vise à retirer le blanchissement  de la peau des habitudes cosmétiques de la population. Le blanchissement de la peau, beaucoup pratiqué en Afrique noire, n’honore pas le continent, éloignant les pratiquants de leurs us et coutumes. D’après l’Organisation mondiale de la santé, en Afrique,  77% des Nigérians consomment les produits éclaircissants, suivis de l’Afrique du Sud avec 35%, du Togo avec 29%, puis du Mali avec 25%. Cela n’exclut pas le fait que ce phénomène est très récurrent dans tous les pays à population noire, causant ainsi un problème de santé publique.   Notons que les produits éclaircissants sont interdits dans certains pays comme le Ghana ou le Kenya.

Rude Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Image illustrative

Notification: 

Non