Cour constitutionnelle : le procureur Jean-Paul Mukolo a prêté serment devant le chef de l'Etat

Mercredi 3 Juin 2020 - 17:41

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Beaucoup ont salué, à travers cette prestation de serment du nouveau procureur général près la Cour constitutionnelle, l'engagement du chef de l'État à promouvoir l'indépendance de la justice.

En sa double qualité du magistrat suprême et de représentant du peuple, le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a présidé le mardi 2 juin la cérémonie de prestation de serment du nouveau procureur général près la Cour constitutionnelle, Jean-Paul Mukolo. C’était à l’hémicycle du palais du peuple en présence de deux chambres législatives et de leurs bureaux respectifs.  

Nommés par ordonnance présidentielle du 7 février 2020, six de sept hauts magistrats avaient prêté serment le 19 février dernier au Palais de la nation devant le chef de l'État, à l’exception de Jean Paul Mukoko. Cette prestation de serment était une manière pour le récipiendaire de se rattraper et sa prestation de serment, en tant que procureur général près de la Cour constitutionnelle, ne pouvait que se négocier devant les deux chambres du Parlement et en présence du chef de l’Etat.  La cérémonie a été très sobre dans son déroulé. Il a fallu une bonne vingtaine de minutes pour que la messe soit dite. Le nouveau procureur général près la Cour constitutionnelle a pris date avec l’histoire en s’engageant à dire le droit sans compromission ni corruption. Cette prestation de serment, à en croire de nombreuses langues, démontre à suffisance la volonté du chef de l'Etat et de toute la nation de voir la justice jouer pleinement son rôle conformément aux lois de la République. Il faut rappeler que, depuis son avènement au pouvoir, le chef de l'État prône l'Etat de droit en République démocratique du Congo fondé sur une justice indépendante et forte.

 

Alain Diasso

Notification: 

Non