Covid-19 : 100.000 ménages bénéficieront des allocations alimentaires d’urgence

Samedi 18 Avril 2020 - 12:54

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les allocations alimentaires d’urgence concernent 50.000 ménages à Brazzaville, 30.000 à Pointe-Noire et 20.000 dans les autres départements selon la densité de la population.

La stratégie de versement définie par le ministère des Affaires sociales et de l’action humanitaire a été présentée le 17 avril aux administrateurs-maire de la capitale. L’allocation alimentaire d’urgence par ménage est de 50.000FCFA. Les ménages éligibles sont ceux dont le chef, travaille dans le secteur informel notamment le transport, la restauration, le bâtiment, ayant perdu leur principale source de revenus. Les ménages ayant des personnes vivant avec handicap, des enfants de 0 à 18 ans et ceux dont les responsables sont des retraités qui n’ont pas perçu leur pension  il y a au moins trois ans.

D’autres critères d’éligibilité s’ajoutent à ceux précités. Il faut notamment être de nationalité congolaise ou être un étranger vivant régulièrement au Congo, disposer d’un code d’identification de ménage issu du registre social unique, avoir été déclaré éligible à l’issue des enquêtes sociales pour les nouveaux ménages, être enregistré auprès de l’autorité de base en l’occurrence un chef de bloc doté de registres d’enregistrement…

Pour percevoir l’allocation il y a des étapes à franchir. Les chefs de zone vont distribuer les cartes de registre social unique dans les zones déjà couvertes par le projet Lisungi. Les chefs de bloc enregistrent, quant à eux, les ménages et une équipe sera mise à la disposition de chaque quartier pour assurer les transferts électroniques des données au serveur du projet Lisungi. Les ménages enregistrés feront d’une enquête sociale rapide réalisée par les agents sociaux.

« Nous devons travailler avec rigueur pour que cet argent parvienne aux bénéficiaires, notamment ceux qui sont réellement dans le besoin », a indiqué la ministre des Affaires sociales et de l’action humanitaire, Antoinette Dinga-Dzondo, s’adressant aux différents acteurs impliqués dans l’opération.  

Le paiement des allocations se fera de manière électronique pour éviter les attroupements de sorte à respecter les mesures barrières édictées par le gouvernement pour briser la chaine de contamination du Covid-19. Il est prévu que l’enregistrement se fasse en deux jours, la vérification a autant de jours de sorte le paiement commence le plus tôt possible.

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

La ministre des Affaires sociales expliquant les modalités de paiement des allocations d'urgence

Notification: 

Non