Covid -19 : cent onze patients présentent une nette évolution

Mercredi 8 Avril 2020 - 15:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'équipe de la riposte au Covid-19 conduite par le Dr Muyembe déploie  toutes les stratégies  efficaces  pour assurer  une bonne prise en charge des malades et, par ricochet,  réduire  le nombre de cas.

A en croire le Comité  de coordination  de la riposte au Covid-19, à  la date de mardi  7 avril, il a été noté  que cent onze patients connaissent  une nette amélioration. Dix personnes  ont été  guéries. Cinquante  et un cas suspects sont en cours d’investigation. La même source précise, par ailleurs, que depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul de cas confirmés est de cent quatre-vingt-trois, tandis que que vingt décès ont été  rapportés.

S'agissant des malades en hospitalisation, il est à  noter que trente-neuf personnes sont hospitalisées parmi lesquelles deux sous assistance respiratoire à Ngaliema et à l’Hôpital de l’Amitié sino-congolaise. La répartition des cas en hospitalisation se présente de la manière suivante : vingt-sept à Kinshasa, notamment neuf à Ngaliema, sept à l’Hôpital du Cinquantenaire, six aux Cliniques universitaires et cinq à l’Hôpital de l’Amitié sino-congolaise. Douze malades sont internés dans les hopitaux en province. Entre-temps, le confinement de la Gombe, première  commune de la ville  de kinshasa à  être affectée par le Covid-19 se poursuit.

A la deuxième journée de ce confinement, les stratégies de riposte au Covid-19 s'accélèrent avec la poursuite des activités de décontamination de l’Hôtel du gouvernement de l’intérieur comme de l’extérieur, notamment par la désinsectisation et par le début de la désinfection. Ce travail de décontamination qui concerne tous les meubles, les bureaux et autres objets de l’Hôtel du gouvernement, se fera pendant cinq jours et est effectué par une équipe mixte composée des experts de la commission de la riposte chargée de la prévention et du contrôle de l'infection ainsi que le service  de l'assainissement du ministère de l'Environnement.

 Pour bien mener ce confinement, plusieurs barrières ont été dressées par les éléments de la police nationale congolaise et des Forces armées congolaises, ainsi que des membres des équipes de l’hygiène aux frontières. Les barrières sont notamment mises en place au niveau des croisements des avenues de la libération-Itaga et de la Gombe, des Huilleries-Itaga et Monts des arts, à l’entrée de l’avenue du Haut-commandement et à la Place Royal. Les personnes commises aux activités de la riposte bénéficient d’un accès aux zones en confinement, en respectant les mesures mises en place, à savoir le lavage des mains et la prise de température.

Blandine Lusimana

Notification: 

Non