Covid-19 : des jeunes congolais locaux et de la diaspora tiennent une téléconférence sur la pandémie

Lundi 27 Avril 2020 - 18:36

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La téléconférence, tenue le 24 avril, a réuni près d’une trentaine des jeunes sur le thème « Comment interagir avec la jeunesse pendant et après le Covid-19 ?»

A l’heure où le monde entier fait face à la pandémie du Covid-19, les jeunes congolais, responsables des associations, leaders d’opinion, entrepreneurs et économistes, basés au Congo et à l’étranger, n’ont pas voulu rester en marge de cette bataille. C’est dans ce contexte qu’ils ont tenu cette téléconférence, structurée en deux sous-thème, à savoir « La jeunesse face au Covid-19 » et « L’après Covid-19 ».

En effet, conscients des impacts pouvant découler de cette pandémie, ces jeunes estiment que la lutte contre le Covid-19 doit se faire dans le respect de tous les droits de l’homme y compris les droits économiques, socio-culturels et les droits civils et politiques.

Au cours de cette conférence présidée par Noël Karl Lebondzo Gandou, représentant de la jeunesse congolaise aux Etats-Unis, les conférenciers ont abordé des questions pertinentes, en rapport avec la jeunesse congolaise en cette période difficile : la situation des jeunes évoluant dans le secteur informel ; des jeunes vivant avec handicap ; l’inaccessibilité des élèves issus des milieux défavorisés au programme « L’école à domicile » et la crainte d’une recrudescence des grossesses et mariages précoces chez les jeunes filles pendant et après cette crise.

Jean Claude Pongault a, dans son analyse, relevé des inquiétudes au sujet de la disponibilité des ARV durant cette crise. Pour Florian Koulimaya, les personnes qui essentiellement vivent dans la précarité ont du mal à observer les mesures de confinement comme on a pu l’observer à travers les images diffusées ici et là, afflux dans les marchés et les bus STPU.

Sur la question de l’action sociale, il a relevé qu’un nouveau recensement devraient être effectué pour une mise à jour de la base des familles vulnérables devant bénéficier d’une aide alimentaire.  A l’issue de cette conférence, des suggestions ont été faites à l’endroit des autorités compétentes. Il s’agit, entre autres, d’un partenariat fiable entre les jeunes et le gouvernement pendant et après la crise du Covid-19 ; de la reconnaissance des actions et du potentiel des jeunes pour une lutte efficace contre cette crise sanitaire ; de la prise en compte des impacts spécifiques que cette pandémie aura sur les jeunes.

Outre cette téléconférence, ces jeunes s’impliquent de façon proactive contre la propagation du coronavirus au Congo. Ils sensibilisent à travers les plateformes qu’ils dirigent, sur les gestes barrières dans les langues locale. Ils luttent contre la désinformation et la stigmatisation, assistent les élèves en classe d’examen en leur proposant des travaux dirigés via des plateformes mises en place pour la circonstance. Exemple de "Luzabu" de Japhet Mavoungou qui est une plateforme de l’éducation et "TindaBox" de Steve Ndende assurant la livraison pendant ces moments. « Nous, la jeunesse congolaise, devons être en mesure de nous unir pour lutter contre cet ennemi invisible qui ronge nos vies et met en attente nos projets. C’est aussi le moment pour la République du Congo d’utiliser sa jeunesse en lui octroyant les moyens de jouer un grand rôle face au Covid-19 », a conclu la modératrice Vanessa Metou.  

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Les jeunes pendant la téléconférence (crédit photo/ DR) Photo 2 : L'affiche de la téléconférence (crédit photo/ DR)

Notification: 

Non