Covid-19 : des vivres et non vivres pour les détenus de la maison d’arrêt

Samedi 16 Mai 2020 - 15:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le ministère des Affaires sociales et l’Action humanitaire a remis le 15 mai à celui de la Justice, des produits alimentaires, des détergents et du matériel d'hygiène destinés aux détenus des maisons d'arrêt du Congo.

« Nos frères et sœurs qui sont dans les maisons d’arrêt ont besoin de l’aide. Vu que nous avons une bonne quantité des produits, voilà pourquoi nous répondons à votre demande », a signifié la ministre des Affaires sociale et de l'Action humanitaire Antoinette Dinga-Dzondo remettant un lot de produits à son homologue de la Justice Aimé Ange Wilfrid Bininga. Cette assistance est composée de vingt cartons de pates, cinquante sacs de riz, trente bidons d’huile, trois cents palettes d’œufs frais, trois cents sacs de foufou, des cartons de vivres frais, quatorze cartons de biscuits, vingt cartons de tomate, des cartons de sucre, des produits hygiéniques pour femmes, des gels hydroalcoolisés et d’autres produits. « Depuis le début de cette pandémie, le gouvernement s’efforce à être plus prêt de la population et aujourd’hui le ministère en charge des Affaires sociales montre l’exemple en améliorant les conditions de ceux qui sont privés de liberté » s’est réjoui le garde des sceaux.

Les maraîchers et éleveurs exploitant les espaces situés au bord du Djoué, notamment ceux vivant à Madibou, huitième arrondissement, ont fait un don de vivres au ministère des Affaires sociale et l’Action humanitaire.  « Nous suivons comment les gens font des dons aux personnes vulnérables. En tant que Congolais, nous avons décidé d’apporter notre pierre à l’édifice en faisant ce petit geste d’une valeur de plus de trois millions », a signifié Moutombo Elizabeth, membre du groupement des maraîchers  et éleveurs  de la rive droite du Djoué. Composé essentiellement de deux tonnes de légumes, cent palettes d’œufs frais et de quatre têtes de porc de 75 kg, ce don a été aussitôt mis à la disposition des responsables de l’administration pénitentiaire. « Ces produits sont fabriqués par nos compatriotes et j’apprécie vraiment la qualité. Je vous encourage et que vos activités prospèrent » a lancé la ministre Antoinette Dinga-Dzondo.

Rude Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Les deux ministres pendant la remise du don/Adiac

Notification: 

Non