Covid-19 : Donald Trump menace de quitter l'OMS d'ici 30 jours

Mercredi 27 Mai 2020 - 13:07

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le président américain, Donald Trump, a menacé de résilier l'adhésion des Etats-Unis à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un courrier, si celle-ci ne sengageait pas à effectuer des "améliorations notables". Il a accordé jusqu'au 9 juin à peu-près à l'organisation. 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Si l'OMS ne s'engage pas à des améiorations notables dans un délai de "30 jours, je vais transformer la suspension temporaire du financement envers l'OMS en une mesure permanente et reconsidérer notre qualité de membre au sein de l'organisation", a tweeté Donald Trump et publiant des photos d'une lettre adressée au patron de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Dans sa correspondance, le président américain relève cetrains excemples qu'il considère comme des erreurs de l'OMS dans la gestion de la pandémie, notamment en ignorant les premiers rapports sur l'émergence du virus et en étant trop proche et indulgente avec la Chine.

Il ajoute : " Il est clair que les faux pas répétés de votre part et de votre organisation pour répondre à la pandémie ont coûté extrêmement cher au monde. Pour lui, c'est la seule manière pour l'OMS à pouvoir prouver son indépendance. Donald Trump a traité l'OMS de "marionnette de la Chine". Premier financier de l'organisation, Washington avait déjà suspendu son financement à l'OMS, l'accusant d'être proche de Pékin, et de mal gérer la pandémie de coronavirus. 

En réponse à la menace, le patron de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus a réaffirmé  que l'organisation avait sonné l'alerte "rapidement" et "souvent", et qu'il lancerait une enquête "indépendante" sur la réponse à la pandémie de l'agence onusienne et de ses Etats membres "le plus tôt possible au moment approprié". Mais cet ultimatum ne fait pas oublier la situation aux Etats-Unis. Selon les prévisions de la Réserve fédérale américaine, les Etats-Unis vont connaître une récession de 30% et un chômage de 25%. 

Un départ des Etats-Unis de l'OMS ferait le jeu de la Chine. Pékin aspire  ouvertement à dominer le monde. Il va volontairement combler le vide que laisserait Washington au sein de cette organisation onusienne. Le discours du président chinois Xi Jinping devant l'Assemblée mondiale de la santé (AMS)était sans ambiguïté : montrer son leadership. Pékin pourrait donc prendre la direction de l'OMS après la Covd-19. 

 

 

Noël Ndong

Notification: 

Non