Covid-19 : L' UEHPA vole au secours des pensionnaires de la maison des séniors Kambissi

Lundi 8 Juin 2020 - 11:10

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’Union des enfants des hommes politiques africains (UEHPA) que préside Line Massamba Débat a offert, le 5 juin, un don des vivres et autres produits  aux personnes du 3e âge internés au sein de cette structure mise en place par la présidente de la Fondation Congo assistance, Antoinette Sassou N’Guesso, dans le 7e arrondissement de Brazzaville, Mfilou.

Composée essentiellement de sacs de riz, de bidons d’huile, d’eau minérale, de gels hydro alcooliques, de masques de protection ainsi que d’eau de javel, la donation a été réceptionnée par la directrice générale de la maison des séniors Kambissi, Rose Tchimpoussou. En effet, s’exprimant au nom des bénéficiaires et de la promotrice de cet espace, elle s’est félicitée du geste de l'UEHPA. 

Créée en 1996, l’UEHPA s’est fixé, entre autres objectifs, le soutien des couches les plus vulnérables dont les personnes âgées et les orphelins. Accompagnée d’autres membres de l’association, Line Massamba Débat est revenue sur le bien-fondé de ce geste. « Vous savez que la pandémie de Covid-19 est en train de frapper tout le monde surtout les personnes vulnérables dont les vieillards.  C’est pourquoi nous avons pensé avoir un regard tourné vers eux, en une époque où ils sont souvent délaissés et abandonnés », a-t-elle expliqué.

Selon la présidente de l’UEHPA, la raison la plus fondamentale de leur geste est le combat contre la Covid-19. « Nous avons voulu apporter notre appui à maman Antoinette Sassou N’Guesso, initiatrice de ce projet, dans la lutte contre la pandémie à coronavirus », a poursuivi Line Massamba Débat.

Interrogée sur d’autres actions à mener en cette période de crise sanitaire, elle a rappelé que l’UEHPA a récemment dépêché une équipe à Boko, dans le département du Pool pour sensibiliser la population. A cet effet, des masques de protection ainsi que d’autres accessoires de lutte contre la Covid-19 (seaux, gels hydro alcooliques…) ont été distribués.  

« Si les finances le permettent, nous pourrons toucher d’autres localités du pays. Si j’ai un message particulier, c’est de dire que nous avons besoin de solidarité. Il faut donner par amour et on donne ce qu’on peut. Il faut que tout le monde rentre dans cet élan de solidarité car nous devons nous soutenir et soutenir les autres qui sont dans le désarroi », a-t-elle conseillé.

 

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

Line Massamba Débat remettant un échantillon du don à Rose Tchimpoussou ; photo de famille/DR

Notification: 

Non