Covid-19 : la Fondation congolaise pour la recherche médicale fabrique les masques à visière

Mercredi 6 Mai 2020 - 16:11

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

En dehors des diagnostics du Covid-19, la Fondation dirigée par le Pr Francine Ntoumi a franchi une nouvelle étape dans la lutte contre la pandémie notamment avec la production, à Brazzaville, des masques en plastique qui protègent tout le visage.   

Un masque à visière ou facial protège le visage de son porteur contre les gouttelettes de salives émises par une personne à proximité par la toux, l’éternuement ou les postillons. L’instrument de protection au Covid-19 qui se fabrique actuellement au laboratoire de la Fondation congolaise de la recherche médicale à Brazzaville est important pour l’ensemble de la population et particulièrement pour le personnel soignant, les commerçants dans les marchés domaniaux.

« Le matériel d'impression 3D mis en place dans ce laboratoire permet de rendre disponible environ 50 masques par jour. Les matériaux utilisés englobent des plastiques rigides que l'on trouve sur place mais aussi d'autres matériaux nécessaires devant être importés d'Europe », a expliqué le Pr Francine Ntoumi, lors d'une descente du ministre en charge de la Recherche scientifique, Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, aux lieux de fabrication.

Pour sa part, le ministre en charge de le Recherche scientifique s'est engagé à faire en sorte que les matériaux requis pour la fabrication de masques à visière soient mis à la disposition du laboratoire de la Fondation congolaise pour la recherche médicale par les pouvoirs publics.

Les scientifiques s’accordent à dire que les masques à visière protègent les yeux et le visage des gouttelettes émises directement par un interlocuteur mais ils n’ont pas l’efficacité de protection respiratoire comme les masques FFP2 d’usage actuellement et qui protègent les voies respiratoires notamment la bouche et le nez. Le souhait est donc que le masque à visière soit couplé au masque FFP2 mais pas le remplacer complètement.

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Le ministre Coussoud-Mavoungou visitant le site de fabrication des masques à visière Photo 2 : un citoyen congolais arborant le masque à visière

Notification: 

Non