Covid-19 : la Guinée lance un programme de transferts monétaires en Afrique

Vendredi 14 Août 2020 - 15:01

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le gouvernement guinéen, à travers l’Agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES), a lancé le 13 août le plus grand programme de transferts monétaires en Afrique en faveur de la population vulnérable.

Cette étape portera principalement sur les transferts monétaires, qui seront d’abord concentrés à Conakry, épicentre de la maladie en Guinée, avant d’être étendue progressivement à l’intérieur du pays. L’opération va concerner globalement deux cent quarante mille ménages, soit 1,5 million de Guinéens. L’objectif est de lutter contre la pauvreté en soutenant davantage les couches les plus vulnérables.

Chaque ménage recevra mensuellement, pendant une première phase de six mois, la somme de deux cent cinquante mille francs guinéens. Les versements débuteront à Conakry en faveur de plus de dix-sept mille ménages (plus de cent mille personnes). Ils seront progressivement étendus, à partir de septembre, à l’intérieur du pays, dans les neuf autres préfectures pilotes du programme de l’ANIES (Kindia, Forécariah, Gaoual, Dabola, Kouroussa, Kérouané, Mamou, Tougué et Beyla).

L’identification des ayants droit est le résultat d’un processus de sélection rigoureux et transparent, qui s’est déroulé en trois phases : premièrement, l’Institut national de la statistique (INS) collecte les données économiques et sociales pertinentes sur le terrain. Deuxièmement, des experts recrutés par l’ANIES et la Banque mondiale, principal partenaire financier de la Guinée dans ce projet, établissent une échelle de pauvreté des individus en appliquant une formule PMT (Proxy Means Test).

Troisièmement, IDEMIA, leader mondial de la biométrie, procède à l’enrôlement biométrique des personnes identifiées. Près d’un million de personnes sont extrêmement pauvres et quatre vingt dix mille pauvres. Une commission d’évaluation regroupant des représentants de la Primature, du ministère de l’Économie et des Finances, de la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG) et de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) a retenu les offres de YUP (Société Générale) et d’Ecobank pour la réalisation des transferts monétaires de l’ANIES à Conakry, après avoir doté chaque ménage d’un téléphone dédié.

L’opérateur téléphonique MTN, pour sa part, met gracieusement à la disposition de chaque ménage une carte SIM pour recevoir ces transferts. La même commission devrait se réunir avant la fin de ce mois d’août pour le choix des opérateurs (transferts monétaires et téléphonie) devant conduire la campagne à l’intérieur du pays, au bénéfice de près d’un million de personnes. L’Agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES) a été créée par le gouvernement guinéen pour répondre aux nombreux défis reliés à l’inclusion économique, sociale et financière, vecteur puissant de redistribution des fruits de la prospérité économique. Sa mission est de contribuer fortement à la réduction de la pauvreté en Guinée et à un meilleur partage de la prospérité économique.

Yvette Reine Nzaba

Notification: 

Non