Covid-19 : l’artiste-musicien Loko Massengo Djeskain enfin guéri

Mercredi 13 Mai 2020 - 15:01

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Une satisfaction pour la communauté congolaise de France : après un lourd tribut par les patients congolais de France atteints du Covid-19, certains peuvent enfin rentrer chez eux à la suite de leur hospitalisation. Parmi eux, l’artiste-musicien Loko Massengo Djeskain, guéri du Covid-19, reprend une vie normale après avoir passé quarante-huit jours au Centre cardiologique du Nord à Saint-Denis près de Paris.

Loko Massengo Djeskain et Jackson Babingui à la découverte de la Librairie galerie Congo à la rue vaneau Paris 7Souhaitons qu’une telle heureuse nouvelle se multiplie ! Hospitalisé du 21 mars et sorti le 7 mai dernier, Loko Massengo Djeskain, chef de l’International  orchestre « Rumbaya » et président de l’Union des musiciens congolais de la diaspora, l’UMCD, doit sa vie sauve grâce au dévouement de soignants, d’anonymes et d’invisibles durant les quarante-sept  interminables jours qu’aura duré son "spécial confinement hospitalier" particulièrement douloureux et éprouvant !

Il est enfin tiré d’affaire ! "J’ai été bien soigné et je me porte bien", rassure l’artiste-musicien, en soulignant tout de même qu’il a perdu 10 kg et récupère progressivement. "Je suis toujours le même, le moral est bon", plaisante-t-il, et de confier qu’il suit les règles très scrupuleusement.

Cela fait plaisir d'entendre parler de guérison après tant de jours d'hospitalisation. On se rend compte aussi du travail constant, sans droit de relâche, de tout l'entourage de ces malades qui ont été si nombreux ! Pour une grande partie de la communauté congolaise, cette nouvelle agrémente le début de leur déconfinement.

Une très bonne nouvelle qui réjouit les Congolais de France. En France, où Loko Massengo Djeskain est arrivé en 1986, après son admission au conservatoire de Paris, grâce à l’obtention d’une bourse d’études de l’État congolais. Depuis, devenu père de trois enfants, il a opté pour son installation définitive dans le pays de sa formation continue et, pour la circonstance, le pays de sa création musicale.

Le président de l’UMCD est connu pour son implication dans l’organisation des événements musicaux en France. Depuis 2000, il fait partie de l’orchestre Kekele, formation dotée des ambassadeurs de la rumba congolaise authentique, créée par une initiative d’Ibrahima Sylla, producteur sénégalais. Au départ, ils seront cinq chanteurs avec pour mission de ressusciter la rumba, genre musical en voie de disparition au profit du soukouss et du ndombolo.

En parallèle, il ravive les flammes de l’orchestre Rumbaya international au grand plaisir des mélomanes. C’était le cas, il y a quatre ans, quand il s’est produit en « live » à la Guinguette africaine de Suresnes à l’invitation de son producteur Cyriaque Bassoka.

Né le 31 juillet 1947 dans un univers musical, Loko Massengo Djeskain a pris une part active dans la genèse de la rumba moderne. Dans son enfance, auprès de son père lui-même artiste-musicien, il a été bercé par les mélodies des œuvres d’antan des musiciens tels que Paul Kamba, Antoine Moundanda, Antoine Kolosoy Wendo et Adou Elenga. Souhaitons-lui un rétablissement définitif dans les meilleurs délais.

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Loko Massengo Djeskain et Jackson Babingui à la découverte de la Librairie galerie Congo à la rue Vaneau Paris 7

Notification: 

Non