Covid-19 : le masque de protection fait du bien

Mardi 20 Octobre 2020 - 17:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Considéré par bon nombre de personnes comme une contrainte, le port du masque obligatoire, une des mesures édictées pour contrer la propagation de la pandémie, s’avère être un moyen efficace pour se protéger de plusieurs autres maux. Cependant, le masque est aussi utilisé à d'autres fins et fait vivre de petits commerçants.

Très mal reçu au lendemain de l’instauration de l’état d’urgence dans le pays, la bavette a fini par s’intégrer dans les habitudes des Congolais. Ils portent maintenant sans contrainte leur masque partout où ils vont.

Le masque de protection dans la mode et un moyen de vivre

 Le masque est devenu un accessoire vestimentaire qui bénéficie de beaucoup d’attention, un atout pour les amoureux de la mode comme les sapeurs qui arrivent à bien l’assortir avec leurs vêtements. «Je porte mon masque en tenant compte de mes vêtements, de mon look.  J’en ai de toutes les couleurs et de différents motifs», a confié Alino, un jeune sapeur de la place. Beaucoup de personnes se sont lancées dans la fabrication et la vente des masques. Ce qui a d’ailleurs eu pour conséquence la baisse de son prix et sa disponibilité sur le marché. Freddy, vendeur ambulant de masques, a donné quelques détails sur son petit business : «J’achète des tissus que je dépose chez le tailleur. Je paye la main-d’œuvre et je me charge moi-même de vendre une partie des masques. L’autre partie, je dépose dans des coins de vente, chez des commerçants et autres. Cela me permet d’arrondir, tant soit peu, les deux bouts du mois.» 

Toutefois, le masque protège aussi des autres maux comme la grippe, sans oublier les mauvaises odeurs émanant des poubelles. En somme, quels que soient sa forme, la matière avec laquelle il est fabriqué, son lieu de provenance, son usage et son prix, le masque de protection demeure un élément essentiel pour la santé même s’il constitue actuellement pour certains un business.

 

 

Lucie Prisca Condhet N’Zinga

Légendes et crédits photo : 

Des masques de protection

Notification: 

Non