Covid-19 : le Parlement autorise de nouveau la prorogation de l’état d’urgence sanitaire

Samedi 30 Mai 2020 - 12:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le Sénat et l’Assemblée nationale ont respectivement approuvé le 29 mai le projet de loi portant prorogation de l’état d’urgence sanitaire en République du Congo.

L’acte accompli par les sénateurs et les députés va, en effet, permettre au gouvernement de proroger l’état d’urgence sanitaire pendant vingt jours, pour la troisième fois consécutive. Le but étant de lutter contre la pandémie du coronavirus (Covid-19). « Le pouvoir législatif vient de jouer sa partition. Il revient maintenant au pouvoir exécutif de poursuivre son programme afin que la victoire contre la Covid-19 soit au bout des efforts communs », a déclaré le président de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba.

Clôturant la cinquième session extraordinaire de la chambre basse du Parlement, il a rappelé que depuis l’apparition de la pandémie au Congo, et suite à l’appel du chef de l'Etat le 28 mars dernier, chaque député a apporté sa pierre à l’élan de solidarité nationale, en abondant le Fonds national de solidarité et en offrant à la communauté nationale des vivres et non-vivres y compris des masques de protection.

« J’apprécie à juste titre cette forte mobilisation... Je suis heureux de constater que chaque personne vivant au Congo et particulièrement dans les zones de circulation active du virus peut désormais disposer d’au moins un masque alternatif afin de se protéger de cette horrible pandémie », a-t-il dit.

« En outre, conformément aux conclusions de la réunion de la Coordination nationale de la gestion de la pandémie de Covid-19, tenue le 28 mai dernier, les autorités compétentes dans un esprit républicain veilleront, j’espère, à achever les travaux d’accès, d’aménagement et d’équipement des centres dédiés à la prise en charge des malades de Covid-19 », a ajouté le président de l’Assemblée nationale, soulignant l'arrivée des équipements, des tests et réactifs nécessaires au dépistage et à la prise en charge des patients.

La représentation nationale attend du gouvernement la dotation des agents de santé des moyens et des équipements adéquats pour les motiver à mieux faire leur travail. L'exécutif est tenu de mettre en œuvre à grande échelle les tests de dépistage ; rendre fluide et fiable les circuits complets de dépistage ; renforcer la surveillance épidémiologique ; intensifier les campagnes de sensibilisation et d’information et régler la question de distance physique à observer dans les transports urbains, les marchés domaniaux et les centres commerciaux.

Isidore Mvouba a invité les députés à sensibiliser leurs mandants et participer à l’ouverture de la session ordinaire du 2 juin prochain. Car, le repos n’est pas démise d’autant plus qu’il faut continuer le combat, a-t-il conclu.

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

Une vue des membres du bureau de l’Assemblée nationale/Sylvestre Nkouka

Notification: 

Non