Covid-19 : le personnel de santé appelé au respect du serment d’Hippocrate

Samedi 2 Mai 2020 - 11:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, a rendu hommage au personnel de santé qu’il a qualifié de héros et l'a invité au respect du serment d’Hippocrate qui consiste à sauver les vies.

« A tous ceux qui se seraient éloignés de leur serment d’Hippocrate, il importe qu’ils retrouvent le chemin du devoir, pour soulager leur conscience de la lourde incrimination de non-assistance à personne en danger », a indiqué le chef de l’État dans son message à la nation sur le Covid-19.

Se fondant sur les statistiques source l’Organisation mondiale de la santé et se référant à celles du Congo qui sont passées de dix neuf cas le 28 mars à 2020 en date du 30 avril dont cent quarante-trois cas à Brazzaville contre cinquante-sept à Pointe-Noire (les deux principales villes), le président de la République a précisé que ce bilan pourrait même être revu à la hausse en cas de systématisation des tests de masse au coronavirus. « Tout autant, ce tableau aurait pu être bien moindre si nous avions consenti plus de rigueur dans le respect des gestes barrières », a-t-il précisé.

Il a, par ailleurs, déploré le fait que dans certains quartiers, les jeunes continuent à pratiquer des sports collectifs et les rassemblements de plus de cinquante personnes continuent à être organisés comme en temps normal, dans l’insouciance la plus complète du danger encouru devant le Covid-19. « La nature invisible de cet ennemi pernicieux contribue davantage à accroître le laxisme et la désinvolture. D’aucuns émettent même des doutes sur l’existence du Covid-19 dans notre pays », a-t-il regretté

Afin de renforcer les mesures contre la propagation de la pandémie, le chef de l’État a instruit la Force publique de veiller scrupuleusement, avec professionnalisme et sans dérapage, à l’application salvatrice du confinement à domicile de l’ensemble de la population, selon les règles déjà en vigueur. De même, il a exhorté les dirigeants politiques et les organisations de la société civile à renforcer la communication de proximité pour l’information et l’encadrement de la population, à l’effet de mieux la prévenir du danger.

 

 

 

 

 

Guy-Gervais Kitina

Notification: 

Non