Covid-19 : les directeurs départementaux de la santé harmonisent la riposte

Lundi 6 Avril 2020 - 12:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les autorités sanitaires des douze départements du pays se sont retrouvées, du 4 au 5 avril, à Brazzaville pour s’imprégner des procédures de riposte au Covid-19 afin que le travail des coordinations départementales soit en harmonie avec l’ensemble des entités du système national de santé.

« Après les cas importés, nous avons commencé à enregistrer des cas de contamination locale, chose que nous redoutions. Il faut donc conjuguer les efforts pour limiter au minimum la perte en vies humaines », a déclaré la ministre chargée de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo, s’adressant aux directeurs départementaux de la santé. Selon elle, la riposte au Covid-19 doit être coordonnée par un comité départemental sous le patronage du préfet de chaque département. Le travail consistera, entre autres, à veiller à l’application des gestes barrières et l’ensemble des mesures édictées par le gouvernement afin de limiter la propagation et les effets néfastes de la pandémie.

Il sera aussi question de renforcer la surveillance épidémiologique et le suivi des contacts étant donné que le nombre de contamination locale s’accroit chaque jour qui passe. Par ailleurs, la sensibilisation doit être intensifiée pour permettre aux populations de prendre conscience de la gravité de la pandémie et de l’importance du confinement. « Les populations sont encore dans le déni de la maladie », a déploré Jacqueline Lydia Mikolo.  Les directeurs départementaux doivent, en outre, mettre en confiance le personnel qui, selon la ministre, commence à avoir la phobie du Covid-19 alors que, dans cette lutte, il n’est pas question de céder au fatalisme.  La situation épidémiologique de la pandémie dressée le 5 avril souligne que les cas de contamination ne concernent jusque-là que les départements de Brazzaville et de Pointe-Noire. Les dix autres ne sont pas touchés. Il est donc important de tout mettre en œuvre pour contenir les contaminations locales.

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

La ministre et les directeurs départementaux en séance de travail

Notification: 

Non