Covid-19 : Maman Barutti Kasongo déconseille la prise des médicaments indigènes

Lundi 30 Mars 2020 - 14:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Depuis l’apparition du Covid-19 à Kinshasa, les rumeurs courent de partout pour proposer des recettes et autre astuces «magiques» pouvant prévenir et guérir cette maladie qui, à la date du  vendredi 27 mars, a fait cinquante-huit cas confirmés dont quatre nouveaux cas.

 

 

Certaines personnes font des mélanges  avec des plantes pour soi-disant prévenir la maladie. Malheureusement, ces solutions buvables s’avèrent mortelles.  Le cas d’une mère  dans la commune de Mont-Ngafula relayé par la radio Top-Congo qui aurait donné à ses enfants une décoction faite à partir des médicaments indigènes kongobololo avec du citron pour prévenir le Covid-19 continue à alimenter l’actualité dans les rues de Kinshasa. 

En cette période d’épidémie de coronavirus, maman Alphonsine Baruti Kasongo attire l’attention de la population de Kinshasa, les femmes en particulier, pour se protéger contre le Covid-19. A travers l’émission Femme au féminin diffusée par la radiotélévision la Voix de l’aigle, Maman Baruti n’est pas y allée avec  le dos de la cuillère pour dénoncer tout ce qui se dit en ce qui concerne la prise des médicaments indigènes. Pour cette servante de Dieu, il n’est pas conseillé de prendre des médicaments indigènes d’autant plus que la dose n’est pas toujours connue. «Ces médicaments ont toujours des conséquences néfastes à long terme sur la santé, si possible, il faut les éviter», a-t-elle indiqué.

Pour elle, il faut même arrêter ceux qui vendent  les kongobololo. Elle lance un appel aux femmes en ces termes : «Nous les mamans, nous écoutons trop, il faut éviter ce genre de pratique. Vous faites des solutions telles que ngadiadia, citron et kongobololo. C’est déconseillé. Il faut arrêter ces pratiques ». En cas de prévention, elle recommande par ailleurs la prise des boissons chaudes telles que la citronnelle, le bulukutu, le thé vert ou encore  de l’eau citronnée. Elle a, en sus, invité les femmes à respecter des mesures de précaution édictées par le chef de l’Etat. «Nous devons veiller sur les mesures d'hygiène des enfants et des papas. Il faut se laver constamment les mains avec du savon, respecter la distance d’un mètre  …», a-t-elle conseillé. Au delà de tout, elle invite les femmes à prier  car seul Dieu  est capable de guérir toutes les maladies. «Maman, il faut instaurer la prière dans la famille, prenez ces moments de confinement comme des occasions pour implorer la grâce de Dieu comme le chef de l’Etat avait demandé…», a-t-elle dit.

Blandine Lusimana

Légendes et crédits photo : 

Maman Barutti Kasongo

Notification: 

Non