Covid-19 : Pointe-Noire et le Kouilou améliorent le circuit de prise en charge

Jeudi 23 Avril 2020 - 17:01

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’adaptation des aires de santé aux conditions de riposte et de prise en charge du Covid-19 se poursuit, les équipements de protection sont disponibles dont 1800 pour la capitale économique y compris les intrants de dépistage. Le constat a été fait, le 23 avril, par la ministre en charge de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo.

 

La résolution des goulots d’étranglement dans la prise en charge et la riposte au Covid-19 à Pointe-Noire et au Kouilou, a été au menu de l’échange de la ministre en charge de la Santé avec les préfets des deux départements et les membres des deux coordinations départementales. « Il est question de résoudre, entre autres, les problèmes liés à la décentralisation du suivi des sujets contacts au niveau des aires de santé, la gestion multisectorielle des points d’entrée interdépartementaux, la réorganisation et le respect strict des protocoles en matière de dépistage », a indiqué la ministre Jacqueline Lydia Mikolo. La surveillance épidémiologique, la sensibilisation et l’engagement communautaire ont également été évoqués.

Après avoir visité le pavillon Covid-19 de la centrale d’achat des médicaments essentiels et produits de santé, la ministre s’est fait une idée des conditions de prise en charge des cas alertes, des cas suspects, cas confirmés ainsi que des contacts primaires et secondaires. « Les cas ne sont pas gérés de la même manière. Les symptomatiques sont dans la zone rouge, les cas suspects sont dans la zone orange », a expliqué le Dr Raoul Chocolat, directeur général de l’hôpital Adolphe-Cissé où certaines aires de santé sont en réhabilitation pour être adaptées à la prise en charge de la pandémie.

Au niveau du centre de santé Madeleine Mouissou, réquisitionné par le gouvernement, l’heure est aux derniers réglages. La structure commencera à accueillir les malades à partir de la semaine prochaine. Il y aura une zone rouge pour les cas symptomatiques et une zone verte. Autant dire que les cas suspects n’y seront pas traités mais affectés dans d’autres centres. A l’hôpital de référence de Loadjili la prise en charge est effective et le travail se fait pour combler les manquements liés à la riposte à la pandémie.

Le préfet du Kouilou, Adam Dibouilou, a salué les efforts de l’exécutif dans la lutte contre le Covid-19 sur toute l’étendue du territoire national, soulignant quelques difficultés liées à la prise en charge et à la riposte dans les localités rurales à cause des problèmes de mobilité et de sensibilisation, ainsi que du manque d’électricité. « Cela ne nous empêche pas de travailler sans relâche en suivant les instructions du gouvernement », a-t-il dit.

« La riposte exige de nous une grande disponibilité. Pour nos professionnels de santé, il s’agit d’éviter la phobie de la pandémie mais de respecter les mesures de protection afin d’éviter la contamination de travail. Le gouvernement continue à faire de son mieux pour les accompagner », a signifié la ministre en charge de la Santé après avoir observé une minute de silence en mémoire des deux médecins et quatre citoyens décédés suite au Covid-19.

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

Descente au site de prise en charge de l'hôpital Adolphe-Cissé

Notification: 

Non