Covid-19 : sept mille ménages bénéficient des transferts monétaires

Mercredi 13 Mai 2020 - 17:31

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le programme d’assistance alimentaire par transfert monétaire aux ménages de Brazzaville en situation de vulnérabilité suite à la pandémie du coronavirus (Covid-19) a été lancé le 13 mai.

La cérémonie s'est déroulée en présence d’Antoinette Dinga-Dzondo, ministre des Affaires sociales et de l’Action humanitaire, Chris Mburu, coordonnateur résident du système des Nations unies, Jean-Martin Bauer représentant du Programme Alimentaire Mondial (PAM), Maleye Diop représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD)  et de quelques ménages bénéficiaires des fonds. 

« Que Dieu bénisse les donateurs. Je suis très content », s’est réjoui un bénéficiaire. Cette aide appuyée par le PAM et le PNUD à hauteur de quatre cent cinquante millions F CFA, vise à atténuer les effets sociaux des conséquences du confinement en permettant un accès à une alimentation saine et nutritive. Environ trente-quatre mille personnes vivant dans cinq arrondissements de Brazzaville (Makelékelé, Djiri, Talangaï, Madibou et Mfilou) sont concernées par ces transferts monétaires.

« Nous accompagnons le gouvernement. Nous faisons des transferts monétaires au Congo depuis 2016. Ce n’est pas quelque chose de nouveau. Le Covid-19 entraîne plusieurs conséquences sur le plan économique et social, mais aussi sanitaire, car le nombre de personnes en situation de vulnérabilité alimentaire est passé de 150.000 à 300. 000 dans les grands centres urbains. A cause du coronavirus, nous avons décidé de procéder par les transferts électroniques pour éviter beaucoup de contact », a signifié Jean-Martin Bauer.

Selon un communiqué de presse  du PAM, ces différents transferts monétaires faciliteront aux ménages vulnérables l’achat de denrées alimentaires (farine de manioc, riz, sucre, sel, haricot, etc) via le système Airtel Money. « Des produits d’hygiène sont également inclus dans le panier des produits pour permettre aux ménages d’appliquer les gestes de prévention essentiels contre le COVID19 », indique le document.

Le ministre Antoinette Dinga-Dzondo a fait savoir que « ... cette solidarité s’exprime par la mise à disposition des personnes n’ayant pas des moyens, les possibilités de disposer de la nourriture. Après un travail laborieux du PAM, du PNUD et du système des Nations unies d’identification des ménages à partir de notre base de données, nous commençons aujourd’hui des transferts monétaires sous forme d’aliment. Nous travaillons en complémentarité avec ces institutions car, là où le PAM passe, le gouvernement ne passera plus ».

Notons que pour faciliter la distribution, les responsables des ménages identités décident soit de garder l’argent dans sa version électronique soit de se présenter dans l’une des boutiques retenues par le programme afin de récupérer les produits alimentaires correspondant au montant alloué à un ménage. La somme d’argent dépend du nombre des personnes vivant dans le ménage.

Rude Ngoma

Légendes et crédits photo : 

La ministre des Affaires sociales et des bénéficiaires du programme/DR

Notification: 

Non