Covid-19 : un institut met en place le dispositif de lavage des mains semi-automatique

Mardi 19 Mai 2020 - 16:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le prototype du dispositif dénommé : « Electro-Clean », mis en œuvre par l’Institut international polytechnique et commerce (2i)a été présenté au ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation technologique le 19 mai à Brazzaville.

Le dispositif de lavage des mains semi-automatique sans robinet fonctionne à l’aide des capteurs électromécaniques. En effet, le dispositif peut être placé non seulement dans l’enceinte d’un établissement mais aussi à d’autres endroits cibles susceptibles d’être considérés comme milieux à risque de propagation de la Covid-19.

Selon son concepteur, l’ingénieur Christ Obiey, chef de département polytechnique à l’Institut international 2i, ce dispositif permet, entre autres, de minimiser les risques de contamination après utilisation. « L’université a pour rôle de répondre aux besoins de la population. Si nous n’arrivons pas à concrétiser tout ce que nous faisons en classe comme théorie, ce n’est plus de la technologie. C’est pourquoi nous avons réfléchi pour mettre en place un dispositif contenant un réservoir de cinquante litres dans lequel nous pouvons mettre le gel hydro alcoolique… », a expliqué l’ingénieur-chercheur en génie énergétique, précisant que le prototype présenté pourrait être adapté dans tous les milieux.

Selon Christ Obiey, il est possible de fabriquer un Electro-Clean avec un système de remplissage automatique dans les différents ministères ou avec un système d’évacuation automatique. « Nous pouvons aussi installer avec un système de capteurs photo-électrique », a-t-il conclu.

Représentant le promoteur de cet établissement privé d’enseignement supérieur, le Dr Sandra Djimi a rappelé l’importance de conjuguer les efforts pour endiguer cette pandémie qui influence négativement les économies du monde. Le gouvernement ne cesse, a-t-elle déclaré, de prendre des mesures salvatrices certes, mais nécessitant beaucoup de sacrifices, pour limiter les dégâts que pourraient causer la Covid-19 au Congo. « Eu égard de cette situation, le Pr Jean Mathurin Nzikou a estimé que 2i, dans le cadre de ses travaux de recherches et d’innovation technologique, devrait contribuer à la lutte contre la pandémie », a-t-elle rappelé, annonçant la conception en cours d’un autre type de dispositif de lavement des mains, notamment la fabrication du gel et des solutions hydro-alcooliques dans leur laboratoire à Pointe-Noire.

Le directeur général de l’innovation technologique, Aimé Bertrand Madiélé-Mabika, s’est, quant à lui, félicité de l’initiative de cet institut qui vient d’apporter sa pierre à l’édifice de la lutte contre la Covid-19. « Les Congolais attendent beaucoup de l’innovation technologique et ce ne sera qu’un plaisir de constater qu’il y a des jeunes talentueux qui excellent dans ce domaine. Nous sommes en temps de crise sanitaire et nous voulons des solutions pour éradiquer ou lutter contre la propagation de la Covid-19. Donc, une telle initiative n’est qu’encourageante. Vous venez de démontrer ce que nous attendions de vous », s’est réjoui le directeur général.

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

1-Le DG de l’innovation technologique inaugurant le dispositif 2-Le concepteur de l’appareil présentant « Electro-Clean » /Adiac

Notification: 

Non