Covid-19 : vers un G20 coronavirus et un appel à un cessez-le-feu mondial

Mardi 24 Mars 2020 - 12:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le président français Emmanuel Macron et son homologue chinois Xi Jiping se sont entretenus le 23 mars au téléphone. Ils ont évoqué la tenue d'un sommet extraordinaire du G20 pour examiner la situation liée au coronavirus. De son côté, le secrétaire général de l’ONU, a lancé lundi un appel à un cessez-le-feu mondial

"Les deux présidents se sont accordés sur le fait que la tenue d’un tel sommet serait utile en particulier sur le plan sanitaire, en associant l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour travailler conjointement sur les traitements et le vaccin, et sur le plan économique (stabilisation de l’économie mondiale par des mesures coordonnées sur le plan budgétaire et monétaire ; soutien aux États les plus vulnérables'', a indiqué la présidence française.

Plus de 1,7 milliard de personnes dans plus de cinquante pays ou territoires ont été appelées le 23 mars par leurs autorités à rester confinées chez elles pour lutter contre le Covid-19. La pandémie de coronavirus a infecté jusqu' au 23 mars plus de 357.000 personnes à travers le monde et fait plus de 15.000 morts. Les pays comptant le plus de cas sont la Chine, l’Italie, les Etats-Unis et l’Espagne. 

Le chef de l’ONU, António Guterres, a lancé un appel à un cessez-le-feu mondial. Selon lui, il faut mettre un terme au fléau de la guerre et lutter contre cette pandémie qui ravage le monde. ''L’heure est venue de laisser les conflits armés derrière nous pour concentrer nos efforts sur le véritable combat de nos vies'', a-t-il déclaré. Pour cela, il a lancé un vibrant appel à ceux qui sont en guerre : '' Renoncez aux hostilités. Laissez de côté la méfiance. Posez les armes, faites taire les canons, mettez fin aux frappes aériennes''. Ce cessez-le-feu mondial est essentiel pour pouvoir établir des couloirs d’aide humanitaire qui sauveront des vies, pour reprendre le dialogue et donner une chance à la diplomatie, et pour ramener l’espoir dans certains des lieux les plus vulnérables face au Covid-19, a-t-il indiqué. ''Mettons un terme au fléau de la guerre et luttons contre la maladie qui ravage notre monde. Cela commence par l’arrêt des combats. Partout. Tout de suite. C’est ce dont nous tous, membres de la famille humaine, avons besoin. Aujourd’hui plus que jamais'', a-t-il conclu.

Noël Ndong

Notification: 

Non