Covid-19 : Vidye Tshimanga testé positif et sensibilise contre le fléau

Lundi 30 Mars 2020 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Contaminé au coronavirus, le président sportif du DCMP, déjà sous traitement, lance un appel contre une certaine discrimination à l'égard des personnes touchées par cette pandémie.

Le président de la coordination du Daring Club Motema Pembe, Vidiye Tshimanga, a été testé positif à la pandémie à coronavirus. C’est lui-même qui l’a annoncé sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) en ces termes : « Le Covid-19 n’épargne personne et se soigne d’abord par la prévention. J’ai été contaminé par l’ignorance mais, grâce à Dieu et à l’isolement, ma famille et mes proches sont protégés. Seul, nous serons à nouveau ensemble ».

Dans une autre intervention toujours sur Facebook, Vidye Tshimanga a sensibilisé contre une certaine discrimination à l’encontre de personnes atteintes. « Je tiens à insister sur l’importance de la prévention mais aussi et surtout de l’information. J’ai appris que des cas de délations, de dénonciation commencent à se manifester dans la population. Des citoyens certainement de bonne foi mais surtout mal informés appellent la police ou poussent des citoyens, présentant des symptômes de maladie ou tout simplement des proches de personnes infectées, à quitter leur logement…», a-t-il dit.

Et de poursuivre : « La population est sous informée jusqu’ici et j’invite toute personne de bonne volonté, les élus et autres responsables de quartier, de commune, de circonscription, à prendre l’initiative d’expliquer et conscientiser les populations par la prise de distance, par l’hygiène permanent des mains, par la réduction des activités de groupe, même en famille. L’idéal serait déjà que chaque commune reste confinée dans sa superficie. Que l’on utilise les commerces de proximité et les petits marchés. Mais, tout cela, en respectant au maximum une distance de 1m entre les citoyens... Lorsqu’un citoyen est atteint, il ne faut pas le fuir mais plutôt chercher à l’isoler de ses proches, soit dans une chambre, soit en évitant de le toucher. Ensuite, il faut informer le centre de santé le plus proche ».

Il a signifié ceci en guise de conclusion : « Les hôpitaux dans les pays et villes d’Europe et du monde sont débordés par le nombre exponentiel de cas. La RDC et l’Afrique en général sont encore moins préparées médicalement. Donc, il n’y aura pas non plus chez nous, assez de lits et de structures médicales d’accueil. Nous devrons trouver des solutions palliatives. Et des structures de réaction rapide sont mises sur pied par les institutions de notre pays. Notre gouvernement a opté pour le protocole prometteur d’utilisation de la chloroquine couplée à l’Azithromycin et je suis moi-même sous ce traitement. Les résultats sont très prometteurs et les risques sont surtout pour les patients qui présentent déjà d’autres pathologies telles que l’obésité, le diabète, les insuffisances rénales, l’asthme, etc. Cette maladie n’est donc ni une honte ni une fatalité. Alors mes chers frères et sœurs, si vous le pouvez de là où vous êtes, essayez de conscientiser le maximum de personnes autour de vous sur la bonne prise en charge et les mesures de prévention. N’ayez pas honte de vous protéger et surtout pas de vous soigner. Car plus tôt c’est traité et plus facile sera votre guérison. La plupart des cas de décès l’ont été à cause du retard des soins ».

C’est le premier acteur du monde sportif touché par cette pandémie en République démocratique du Congo. A l’annonce de cette contamination du président sportif du club vert et blanc de Kinshasa, il y a eu quelques messages de réconfort et d’encouragement à l’endroit de ce dirigeant sportif, étant également conseiller stratégique du président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Manager du Tout-Puissant Mazembe de Lubumbashi, Frédéric Kitengie, a réagi en ces termes : « Courage et grand merci à ceux qui  contribuent à la lutte contre cette pandémie. Président, votre prudence et nos prière viendront à bout de ce virus. Le monde du sport vous soutient et prompt retour à la vie normale ».

Notons que le chargé des missions du président de la République, Jacques Ilunga, est décédé le 27 mars 2020 des suites du coronavirus. Quelques jours auparavant, soit le mardi 24 mars 2020, l’ancien bâtonnier, Me Joseph Mukendi wa Mulumba, président du collectif des avocats du chef de l’Etat, a rendu l’âme, autre victime du Covid-19.

Martin Enyimo

Légendes et crédits photo : 

Vidye Tshimanga, président du DCMP

Notification: 

Non