Covid-19 : Wang Yi parle de propagation "d 'un virus politique" et de "guerre froide" entre Pékin et Washington

Mercredi 3 Juin 2020 - 12:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, déplore le regain de tensions avec les Etats-Unis autour de la Covid-19. Il a dénoncé un "virus politique".

 

 

 

Outre le désastre causé par la Covid-19, "un virus politique se propage aux Etats-Unis", a déploré le chef de la diplomatie chinoise, sans vouloir nommer le président américain. "Ce virus politique saisit toutes les occacions pour attaquer et diffamer la Chine", a déclaré Wang Yi, en référence aux propos tenus par Donald Trump, qui a accusé les autorités chinoises d'avoir communiqué ou menti sur des données concernant la gravité du coronavirus. Ajoutant ; " Certaines forces politiques américaines prennent en otage les relations entre la Chine et les Etats-Unis et poussent nos deux pays au bord d'une nouvelle guerre froide" avec la crise de la Covid-19.

Pékin et Washington étaient déjà en corde sensible depuis 2017. La guerre commerciale lancée par le président américain à base de surtaxes douanières réciproques pénalise le commerce international. La Covid-19 a poussé la tension à son paroxysme. La raison principale de ces derniers jours est l'évocation du président américain de demander à la Chine de payer des réparations pour les dommages causés par la pandémie, la suspension de l'entrée aux Etats-Unis des ressortissants chinois, de mettre fin aux mesures commerciales préférentielles accordées à Hong Kong, pour dénoncer une "loi controversée" sur la sécurité nationale  que Pékin "veut y imposer". Il a aussi demandé d'enquêter sur les  entreprises chinoises cotées aux Etats-Unis. Washington est même allé plus loin, appelant à une enquête internationale sur l'origine du virus.

En réponse, le chef de la diplomatie chinoise a affirmé que son pays est "prêt" à une coopération internationale pour identifier la source de la Covid-19, mais qu'elle devrait s'abstenir de toute "ingérence politique". La Chine a dénoncé  à son tour la "maladie chronique" du racisme aux Etats-Unis à la suite de la mort de George Floyd et sa gravité. Pékin a, pour sa part, agité la menace d'une "contre-attaque" après l'annonce d'une série de sanctions et restrictions visant certains intérêts chinois. "Tout-propos qui nuit aux intérêts de la Chine se heurtera à une ferme contre-attaque", a prévenu le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Zhao Lijian. Poursuivant : "La Chine exhorte les Etats-Unis à immédiatement rémédier à ces erreurs et à abandonner leur mentalité de guerre froide''   

Le président chinois, Xi Jinping, s'est montré favorable à une "évaluation complète" de la réponse mondiale à la Covid-19, une fois que l'épidémie aura disparu, écartant tout manquement de son pays à la gestion de l'épidémie, assurant avoir toujours fait preuve de "transparence et de responsabilité" dans cette nouvelle pandémie.  

 

Noël Ndong

Notification: 

Non