Covid-19/Bouenza : Jules Monkala Tchoumou poursuit sa tournée de sensibilisation

Samedi 25 Avril 2020 - 13:36

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Après Madingou et Nkayi, le préfet du département de la Bouenza, Jules Monkala Tchoumou, a continué, le 20 avril, sa campagne d’information et de sensibilisation sur le coronavirus dans d’autres districts et communautés urbaines relevant de sa tutelle.

Le préfet Jules Monkala Tchoumou et le comité départemental de riposte au Covid-19 ont pris la direction de Kingoué, Loutété, Nkiéni, Mouyondzi et Bouansa. A Kingoué, première étape de sa tournée, le préfet s’est entretenu avec les autorités locales qui auront la mission, à leur tour, de relayer l’information auprès de la population concernant le « respect scrupuleux » des mesures barrières édictées par les autorités du pays, pour limiter la propagation du coronavirus, au regard de l’augmentation du nombre des malades dans le pays.

Le socle étant, le respect des règles d’hygiène : se laver les mains avec du savon, éviter de se frotter le visage; respecter la distanciation d'au moins un mètre, rester à la maison, mieux encore éviter toute promenade inutile. Il a, en outre, insisté sur l’importance du confinement et le respect du couvre-feu en vigueur depuis des semaines.

Par ailleurs, les habitants de cette contrée ont bénéficié du geste de charité du préfet qui leur a offert un kit des vivres et non vivres, destiné également aux enfants bantous et autochtones de l’orphelinat de Kingoué, coordonné par l’abbé Ghislain Ngamouna. Pour lui, le geste du préfet qui vient à point nommé, constitue « un grand soulagement et un réconfort », car la structure ne fonctionnait que grâce aux dons en provenance de l’Italie et autres pays européens.

La sensibilisation s’est poursuivie à Loutété, où le préfet a échangé avec les autorités de cette localité. Le message reste le même : le respect des mesures édictées pour limiter la propagation du Covid-19. Malheureusement, au péage de Nkiéné, le préfet a observé un spectacle désolant : les clandestins en provenance de la RDC, Brazzaville et autres villes et villages périphériques empruntent des véhicules ou des trains transportant des marchandises, et s’infiltrer sans être inquiétés. Aussitôt, le préfet a annoncé la mise en place des postes de contrôle sanitaires dans tous les points d’entrée et de sortie du département de la Bouenza.

Le préfet a clôturé sa tournée à Mouyondzi et Bouansa où les populations ont eux aussi bénéficié des conseils de l’autorité départementale. Partout, c’est le même message : se protéger en mettant en pratique les gestes barrières pour limiter la transmission de la maladie. Les populations des deux localités ont également reçu des lots de produits alimentaires de première nécessité. Dans tous les districts et communautés urbaines parcourus, le préfet a plaidé pour l’installation des comités de lutte contre le Covid-19. Il a, en outre, condamné tout comportement déviant consistant à fouler au pied les mesures sanitaires édictées pour éviter la contamination.

 

Yvette Reine Nzaba

Légendes et crédits photo : 

1-Jules Monkala Tchoumou s'entretenant avec les autorités 2-Un échantillon du don destiné à la population de Mouyondzi

Notification: 

Non