Découverte : Bélinda Ayessa visite le musée kiébé-kiébé de N’gol’odoua

Mardi 29 Janvier 2019 - 18:34

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

C’est en habituée que la directrice générale du mémorial Pierre-Savorgnan-de-Brazza  a visité, le 26 janvier, l'espace culturel situé dans la ville d'Oyo, département de la Cuvette.  

Conçu et inauguré à la faveur de la municipalisation de la Cuvette, le musée kiébé-kiébé de N’gol’odoua donne un souffle particulier à la ville d’Oyo. S’élevant en pleine forêt, à 8 km de la ville, ce lieu culturel présente une disposition singulière. D’entrée de jeu, il donne au visiteur une idée de l’espace d’action où se déroulaient les rites initiatiques kiébé-kiébé. On y accède par un couloir qui conduit à une vaste cour de sable fin où se dresse majestueusement l’édifice muséal. L’accueil chaleureux qu’exhibe l’équipe d’hôtesses en rajoute à l’intérêt du visiteur. Chacune décline son nom et décrit son rôle au sein de l’institution. Bienveillantes et rituelles, elles conduisent les visiteurs au maître des lieux, le guide du musée. La visite est une plongée dans l’univers ancestral du rite initiatique aux rythmes des sonorités des chants traditionnels du kiébé-kiébé.

Autre réalité symbolique et imaginaire, la simplicité des lieux cadre parfaitement avec l’univers culturel décrit étape par étape. La présentation des deux mondes répond à la conception binaire de la cosmologie traditionnelle : réel/irréel, sacré et profane, Kinda/Mbalé. On découvre ainsi, dans une parfaite composition des espaces, les limites du sacré et du profane. Que n’écrirait-on pas en alerte au visiteur distrait et non initié : « Nul n’entre ici s’il n’est initié aux lois, règles et mystère du kiébé-kiébé » !

Lieu habité, par définition, le musée Kiébé-Kiébe regorge aussi de plusieurs figurines qui complètent l’explication en donnant une signification à l’espace sacré. Cet édifice comprend aussi une salle de projection cinégraphique convertible en salle de conférence capable d’abriter des colloques et de grandes réunions scientifiques.

A la fin de la visite, Bélinda Ayessa, émue, a livré ses impressions dans le livre d’or en ces termes : « Quel bonheur ! Etre plongée dans sa culture ancestrale. C’est avec un réel plaisir et une grande émotion que j’ai visité ce haut-lieu de nos origines. Que sommes-nous sans ces fondamentaux ? Je sors de cette visite avec une vision autre de ce qu’est la culture de notre pays profond, de ce qu’une partie de cette culture peut apporter au monde. Mes remerciements vont en premier au président Denis Sassou N’Guesso, initiateur principal de ce merveilleux projet. Ensuite à toute l’équipe qui a la charge d’animer ce haut lieu de notre culture. Merci à tous pour cette belle opportunité ».

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : La directrice générale du mémorial Pierre-Savorgnan-de Brazza posant avec le personnel du musée kiébé-kiébé de N'gol'odoua Photo 2 : Bélinda Ayessa laissant pour la postérité ses écrits dans le livre d'or du musée

Notification: 

Non