Déplacés de Bunia : le HCR ouvre un nouveau site

Vendredi 22 Novembre 2019 - 13:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

En réponse à l'appel du gouvernement, l'agence onusienne, en collaboration avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), a construit un nouveau site à Kigonze en vue de réduire la surpopulation des sinistrés autour de l'hôpital général de Bunia, pris d'assaut spontanément début 2018.

 

Le nouvel espace accueillera près de dix mille déplacés internes qui vivront dans des conditions dignes et respectueuses de leurs droits, contrairement au site de l’hôpital général de Bunia, qui avait abrité plus de douze mille personnes dans des conditions déplorables.

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) indique qu’un premier convoi de ménages vulnérables, qui habitaient dans des hangars communautaires sur le premier, a été relocalisé vers Kigonze. Les relocalisations continueront progressivement au cours des prochaines semaines. Des articles ménagers essentiels leur seront distribués, tels les couvertures, bidons, nattes, ainsi que des kits d’hygiène  pour femmes et jeunes filles. « Le HCR se réjouit d’avoir pu contribuer à l’ouverture de ce nouveau site, qui permettra d’améliorer les conditions de vie de familles qui, depuis près de deux ans, ont souffert d’énormes traumatismes et n’ont toujours pas la possibilité de regagner leurs domiciles », a déclaré Marie-Hélène Verney, cheffe de la sous-délégation du HCR à Goma. Elle a, par ailleurs, assuré que son institution et ses partenaires continueront d'appuyer le gouvernement congolais dans la limite de leurs ressources. Marie-Hélène Verney en a profité pour lancer un appel à tous les autres acteurs humanitaires afin d'apporter leur soutien dans leurs domaines de compétence. 

Notons que début juin, une flambée de violences en Ituri avait contraint près de trois cent soixante mille personnes à se déplacer, principalement dans les territoires de Djugu, Irumu et Mahagi, portant le total des déplacés internes dans la province à un demi-million, d’après le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU. Parmi eux, deux cent vingt-sept mille vivent dans quatre vingts sites gérés par le HCR et l'OIM, tandis que la majorité loge dans des familles d’accueil qui elles-mêmes disposent de faibles ressources.

Blandine Lusimana

Légendes et crédits photo : 

Des déplacés internes en RDC

Notification: 

Non