Diables rouges : le gouvernement et la Fécofoot préoccupés par les futures rencontres

Samedi 7 Mars 2020 - 16:19

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le ministre en charge des Sports, Hugues Ngouélondélé et la Fédération congolaise de football (Fécofoot) ont décidé de mettre toutes les chances du côté des Diables rouges afin de leur permettre d’aborder  les  éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations et la phase finale du Championnat d’Afrique des nations  avec toute la sérénité possible.

Les préparatifs du Championnat d’Afrique des nations (Chan) et la double confrontation Congo-Eswatini et la double confrontation des Diables rouges dames contre le Gabon comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde des moins de vingt ans, étaient le 6 mars au menu des discussions entre le ministre des Sports et de l’éducation et la Fécofoot. Les deux parties ont ensemble fait le point des préparatifs de ces trois rendez-vous.

Sur le match Congo-Eswatini, le gouvernement a assuré jouer sa partition en payant les primes que les joueurs réclamaient après leur victoire contre la Guinée Bissau, comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2021.  La Fécofoot a de son côté insisté sur le problème des billets en vue de permettre aux joueurs convoqués d'arriver dans les délais à Brazzaville pour que le staff technique bénéficie du temps de préparation conséquent sans oublier le déplacement des joueurs pour Eswatini.

« Le ministre des Sports et de l’éducation physique a voulu savoir les difficultés de la fédération dans les préparatifs de la double confrontation du mois de mars contre Eswatini pour que le gouvernement réagisse à temps afin qu’il n’ y ait pas de raisons possibles », a expliqué Médard Moussodia, premier vice- président de la Fécofoot. Il a indiqué que la double confrontation contre Eswatini permettrait de hisser les Diables rouges à une place qui peut les rassurer d’être qualifiés en 2021.

La Fécofoot saluant les efforts du gouvernement dans les préparatifs du Chan, lui a présenté le projet du staff technique. Le sélectionneur de l’équipe A’ souhaite regrouper les Diables rouges locaux à l’intérieur du pays pour un stage fermé de dix jours  .

« Le gouvernement a financé le voyage du Congo en préparation au Rwanda. Le sélectionneur a souhaité un stage fermé de dix jours à l’intérieur du pays. Cette équipe va se dérouler pendant dix jours pour peaufiner et faire les derniers réglages et par la suite elle ira au Cameroun pour s’acclimater avant d’aborder le premier match contre la RDC le 5 avril. Toutes les questions ont été vues et revues. Nous pensons que toutes les choses sont prises en compte pour que nous abordons cette compétition avec sérénité », a précisé Médard Moussodia.

Hugues Ngouélondélé a, par ailleurs,  interpellé le staff technique des Diables rouges locaux  quant au manque d’efficacité dont fait montre ses attaquants à chaque sortie.  Le ministre qui veut que le Congo réédite l’exploit de Yaoundé 72,  48 ans après, a  démontré au staff technique  qu’une équipe qui ne marque pas ne peut pas  gagner. La ligne d’attaque est le secteur sur lequel Barthélémy Ngatsono doit travailler afin de retrouver l’attaquant tant souhaité qui figurera dans la  liste des 23 Diables rouges retenus pour cette compétition prévue du 4 au 25 avril.   

Le ministère et la Fécofoot ont aussi évoqué le prochain match des dames contre le Gabon, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde U-20. Le match aller se jouera à Libreville au Gabon et le retour à Brazzaville. La Fécofoot compte sur l’appui du ministère pour mettre les joueuses dans de meilleures conditions. Lors du tour précédent, les Congolaises avaient doublement battu les Angolaises (2-0 à Brazzaville puis 4-2 à Luanda).

James Golden Eloué

Légendes et crédits photo : 

Les Diables rouges locaux bénéficieront d'un stage fermé de dix jours hors de Brazzaville/Adiac

Notification: 

Non