Diables rouges : vingt-deux joueurs sélectionnés pour les matches contre le Sénégal et la Guinée Bissau

Mercredi 6 Novembre 2019 - 16:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le sélectionneur de l’équipe nationale, Valdo Candido, a justifié ses choix  lors de la conférence de presse qu’il a animée, le 6 novembre, au siège de la Fédération congolaise de football (Fécofoot).

Les Diables rouges du Congo débuteront les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Cameroun 2021, le 13 novembre, par le déplacement  du Sénégal avant  de recevoir la Guinée Bissau, le 17 du même mois  à Brazzaville.  Ce sont des matches compliqués, a reconnu le sélectionneur des Diables rouges, compte tenu du manque de temps de préparation. «On va au Sénégal et après, on revient jouer contre la Guinée Bissau.  Nous n’avons pas le temps de nous préparer. On va descendre de l’avion, on tâte le terrain la veille du match et après, on joue. Si tout se passe bien, espérons-le,  on va avoir un avion spécial pour retourner à Brazzaville. S’il n’y en a pas, on arrivera à Brazzaville au petit matin du 16 pour jouer le 17 novembre  contre la Guinée Bissau », a expliqué Valdo Candido. 

Le sélectionneur des Diables rouges a admis que face aux Lions de la Teranga, lui et ses poulains  n’ont que 5% de chance de  l’emporter. Selon lui, les choses pourraient évoluer dans un sens comme dans l’autre. «Même avec beaucoup de difficultés, on peut faire quelque chose même face au géant comme le Sénégal. Nous n’allons pas là-bas pour participer à leur fête mais pour la bataille.  Si tout le monde est impliqué, nous  pouvons faire quelque chose de bien au Sénégal. Après, la Guinée Bissau c’est autre chose », a-t-il commenté.

Des sanctions disciplinaires à l'encontre de certains cadres des Diables rouges

Le Brésilien a retenu vingt deux joueurs pour reléver ce défi. Dans sa liste, l'on note des absents et pas les moindres.  En défense, le sélectionneur des Diables rouges va se passer des services de Marvin Baudry et Baron Kibamba. « Baudry s’est fait opérer. Baron était blessé et il vient de reprendre », a-t-il expliqué. 

Mavis Tchibota et Merveil Ndockyt ne disputeront pas non plus ces deux rendez –vous à cause des dispositions disciplinaires.  Ces joueurs qui avaient justifié leur absence lors du dernier regroupement des Diables rouges en Thaïlande  pour des raisons de blessures, ont tous les deux disputé des matches avec leur club le jour qui suivait, selon Valdo.  « Ils étaient convoqués pour le match contre la Thailande. Les billets ont été envoyés et ils ne sont pas venus au rassemblement, indiquant qu’ils étaient tous les deux blessés. Le plus grave, ils ont joué avec leur club (Tchibota deux matches et Merveil un match le 11 octobre ). La Fédération l’ayant constaté s’est plaint auprès de la Fifa pour demander pourquoi les joueurs qu’elle a convoqués,   lors de la journée Fifa, n’ont pas été mis à sa disposition et se retrouvent quelques joueurs plus tard à jouer avec leurs clubs. Nous n'avons obtenu aucune réponse de la Fifa ni de leurs  clubs et ne pouvons pas convoquer ces joueurs sinon, à chaque rassemblement, chaque joueur se comportera de la sorte », a signifié l'entraîneur des Diables rouges. La Fécofoot justifie cette sanction disciplinaire en s’appuyant sur le règlement de la Fifa qui dit  qu'un joueur blessé en date Fifa doit faire constater sa blessure par le médecin de l’équipe nationale.

Aucun nouveau joueur de la diaspora

Dans les buts, Valdo comptera sur le retour de Christoffer Mafoumbi, absent pendant toute la campagne des éliminatoires de la CAN 2019, tout en précisant qu’il n’a rien contre Barel Mouko, le gardien de Daring club Motema Pembé. « C’est mon choix », a-til dit.

Pour les deux premiers matches des éliminatoires, Valdo Candido  fera sans aucun nouveau joueur de la diaspora.  « J’ai discuté avec Mazikou, Tchibembé, Poaty,  Sambissa (maman ou papa gabonais). Sambissa était surpris mais il n’a pas préféré donner la réponse s’il jouera pour le Congo ou pas. Mazikou a répondu de la même manière (pas  tout de suite que je dirai oui au Congo). Poaty garde l’espoir de jouer avec l’équipe de France. Massouema avait dit oui,  mais il était souvent  blessé. Il a repris et s’est blessé à nouveau. Tchibembé  est un bon milieu du terrain qui joue à Troyes mais  il ne veut pas venir. Il espère jouer avec les Bleus », a regretté le sélectionneur.

 Malgré ces absences, Valdo croit en la qualification du Congo pour la CAN du Cameroun en 2021.

Les vingt-deux Diables rouges

Gardiens de buts : Christoffer  Mafoumbi (Blackpool / Angleterre), Pavhel Ndzila (Etoile du Congo / Congo) et Giscard Mavoungou (AS Cheminots / Congo).

Défenseurs centraux : Fernand Mayembo (Le Havre / France),  Carof Bakoua (Otohoo / Congo),  Elie Ikouma  (Cara / Congo), Beranger Itoua  (Sohar Fc / Oman).

Arrières : Ravy Tsouka (Vasteras SK FK/ Suède), Dorvel Dibekou (Etoile du Congo / Congo), Hugo Konongo  (SEPSI OSK/ Roumanie), Dimitri Bissiki  (AS Otoho/ Congo).

Milieux de terrain : Amour Loussoukou  (Stade tunisien / Tunisie), Durel Avounou  (SM Caen/ France), Gaius Makouta (AS Braga B / Portugal), Itali Ossété (Diables Noirs / Congo), Thievy Bifouma (Yeni Malatyaspor / Turquie)

Attaquants : Junior Makiéssé (US Tataouine / Tunisie), Yhoan Andzouana (KSV Roulers / Belgique), Prince Vinny  Ibara (Beerschot/ Belgique), Silvère Ganvoula  (VFL Bouhum/ Allemagne), Juvhel Tsoumou (FC Steaua Bucarest / Roumanie), Yann Moukombo (Etoile du Congo / Congo).

James Golden Eloué et Christ Bissila Pondo (stagiaire)

Légendes et crédits photo : 

Valdo Candido Filho, le sélectionneur des Diables rouges/Adiac

Notification: 

Non