Diaspora : échanges et débats autour du système éducatif congolais

Vendredi 17 Janvier 2020 - 15:34

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les Ateliers Citoyens Congolais, en France, organisent, pour leur première rencontre, une journée de réflexion sur le système éducatif au Congo.

Affiche de la première rencontre des Ateliers Citoyens Congolais à ParisLes Congolais de l’étranger et amis du Congo se retrouveront en atelier à Paris le 15 février prochain, à l’hôtel États-Unis Opéra. Ces travaux, indiquent les organisateurs, sous la modération du journaliste Prince Bafouolo, permettront de "mener une discussion ouverte pour explorer des pistes nouvelles à la lumière d’une réflexion sur l’existant".

Cet atelier constituera un écosystème où chacun viendra partager sa vision et participer activement en vue d’élaborer, par la suite, l’amorce d’un livre blanc. "La rencontre se veut initiatrice d’idées nouvelles pour le système éducatif du Congo Brazzaville", apprend-on.

Parmi les intervenants ayant déjà donné leur accord de participation, citons : Alphonsine Nyelenga Bouya, écrivaine-conférencière, Daril Ndodjang, cofondateur de Skoole, Makisosila Mawete, chercheur et éditeur, Jean-Philippe Akpoué, responsable Toutree, Margarita Lopez, présidente de Action R.E.A.L. et Carine Montrésor, professeure et fondatrice de Jumps.

Concernant ladite professeure, il est question qu’elle vienne partager son expérience de près de 15 ans. Durant l’exercice de ses fonctions d’enseignante, par sa méthode d’enseignement, elle a fait le bonheur de 100% des élèves en scolarité dans sa classe. Tous ont obtenu leur bac en fin d’année.

Le travail de Carine Montrésor vient aussi d’être salué par le ministre Jean-Michel Blanquer, qui l’a promue, dans le décret du 30 novembre de l’année dernière, au grade de Chevalier de la Légion d’honneur pour ses 27 années de service au sein de l’Éducation nationale. Désormais, elle fait partie des Top 100 des leaders en éducation du GEFL Forum global pour l’éducation et l’apprentissage. “Chaque jeune a droit à la réussite”, aime-t-elle rappeler en donnant, à chaque fois qu’elle le peut, des ailes aux décrocheurs.

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Photo : Affiche de la première rencontre des Ateliers Citoyens Congolais à Paris

Notification: 

Non