Direction des arts : Emma Mireille Opa Elion passe le témoin à Marcel Ipari

Mercredi 20 Mai 2020 - 13:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Nommé le 11 mai par note de service, le directeur général des Arts et des Lettres par intérim, Marcel Ipari, a pris ses fonctions à l’issue de la cérémonie de passation de service supervisée par le directeur de cabinet du ministre de la Culture et des Arts, Emmanuel Douma, le 19 mai, au siège de ladite direction.

Présentation de la structure par la directrice générale sortante, situation administrative et financière, dossiers en instance,  contentieux, tels sont les axes qui ont marqué cette cérémonie de passation de service. Après avoir examiné les documents y relatifs, il a été procédé à la lecture du procès-verbal, reconnaissant le dynamisme de la directrice générale sortante qui a doté la direction générale d’un siège qui abrite une galerie.

La directrice générale sortante, Emma Mireille Opa Elion s’est dite contente. « Je quitte la direction générale ce midi contente, parce que je sais que la mission, j’ai pu l’accomplir. Je reste prête pour d’autres missions de la République», a-t-elle signifié.  Elle a ensuite indiqué à la presse qu’elle a été relevée de ses fonctions à la suite de sa nomination par la ministre de la Santé, de la Population, de la Promotion de la Femme au développement, Jacqueline Lydia Mikolo, le 8 avril dernier, dans la sous-commission presse écrite et audio-visuelle de la commission communautaire et engagement communautaire. Le but de cette sous-commission est de produire des sketchs, chansons et autres pour la mobilisation. Cette nomination s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des activités de communication des risques et engagement communautaire relatives à la riposte au coronavirus.

Réagissant aux questions de la presse sur le présumé détournement des fonds alloués aux artistes par l’ancienne directrice générale, une question qui défraie la chronique sur les réseaux sociaux, le directeur du cabinet du ministre de la Culture a nié en bloc toutes ces allégations et a, par ailleurs, salué le dynamisme de la directrice générale sortante. « Le ministère ne lui reproche rien du tout. Dans l’administration comme on dit, l’état reste les individus passent. Quand vous êtes nommé, il faut savoir qu’à un moment où à un autre vous pouvez être relevé. Donc à ce que je sache, le ministère ne lui reproche pas quoi que ce soit», a-t-il  fait savoir. Quant aux propos de la directrice générale sortante sur sa participation dans la commission, Emmanuel Douma, a dit : « J’avoue que je ne suis au courant de rien. Je ne peux pas m’étaler sur le sujet que je ne maitrise pas. »

Sitôt installé dans ses fonctions, le nouveau directeur général Marcel Ipari a indiqué qu’il se basera sur le programme d’activités existant. « Je n’ai pas de priorité, car il y a un programme d’activités qui est établi, c’est-à-dire la continuité. Je ne viens pas inventer le monde, je vais d’abord m’informer de ce qui se faisait et je vais voir quelle touche je pourrai apporter dans le cadre du programme d’activités. Je dois avouer que le travail qui s’est fait ici est un travail à féliciter. Donc, je ne viens pas ici pour tout détruire, bien au contraire, je prendrai appui sur la directrice générale sortante qui m’a précédé, j’aurai besoin de ses conseils, d’autant plus que nous sommes tous de la même maison », a-t-il signifié.

Concernant la réalité sur le terrain en ce qui concerne les moyens de sa politique, le nouveau directeur général des Arts et des Lettres a rappelé qu’il ne sort pas du néant. « J’ai été directeur d’une structure du ministère de la Culture et des Arts, précisément le Musée national. Je connais la réalité de là-bas. Je viens ici, je suis plutôt admiratif des structures. Qu’est-ce que je peux apporter ? Je ne peux pas vous le dire aujourd’hui à chaud, je crois qu’il faut prendre du temps et avoir l’humilité de définir les actions à venir», a-t-il indiqué.  Notons qu'Emma Mireille Opa Elion a passé trois ans à la tête de la direction générale des Arts et des Lettres.

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

Photo : Marcel Ipari, nouveau directeur général des Arts et des lettres (crédit photo/ DR)

Notification: 

Non