Disparition : la présidente de l’Association des femmes juristes de Pointe-Noire a tiré sa révérence

Lundi 28 Septembre 2020 - 16:27

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Premier président de la Cour d’appel de Pointe-Noire et présidente de l’Association des femmes juristes du Congo, antenne de Pointe-Noire, Sylvie Tchignoumba née Mouandza est décédée le 27 septembre en France des suites d'une maladie.

Fervente défenseur des femmes, des enfants et des opprimés, Sylvie Tchignoumba,  tout au long de sa carrière de juriste, s’est évertuée à faire respecter le droit dans toute sa rigueur.

À la tête de la présidence de l’Association des femmes juristes du Congo, antenne de Pointe-Noire, elle a sillonné la ville océane, pour sensibiliser les femmes à leurs droits. Ses communications et exposés pendant ces rencontres et les différents focus-groups sur les textes réglementaires en vigueur en République du Congo, tels la Constitution du 25 octobre 2015, le Code de la famille congolaise, la Convention relative aux droits de l'enfant de 1989, la loi n° 4 -2010 du 14 juin 2010 portant protection de l'enfant en République du Congo, la charte africaine des droits de l'enfant... ont édifié beaucoup de gens et permis à de nombreuses femmes de faire valoir leurs droits souvent bafoués à cause de leur ignorance.

Sylvie Tchignoumba fut aussi présidente du tribunal de commerce de Pointe-Noire où elle a dit le droit en toute transparence et équité pendant des années.

Adieu Sylvie Tchignoumba.

Hervé Brice Mampouya

Légendes et crédits photo : 

La regrettée Sylvie Tchignoumba Crédit photo"DR"

Notification: 

Non