Disparition : l’icône de la presse sportive congolaise, Francois Siki, s’en est allée

Mercredi 22 Janvier 2020 - 18:10

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

On ne pourra plus lire ses chroniques et informations sportives dans l'Agence congolaise de presse. Siki Ntetani s'est éteint le lundi 20 janvier à Kinshasa.

L’information a circulé comme une trainée de poudre le lundi 20 janvier dans la soirée à travers les réseaux sociaux. Malade depuis quelque temps, le doyen de la presse sportive de la République démocratique du Congo, François Siki Ntetani Mbemba, « Vieux Siki », « Papa Frank », vient de rendre l’âme à la clinique Ngaliema à Kinshasa. La consternation est plus que perceptible au sein de la corporation des journalistes.

La perte est immense et des témoignages et hommages affluent à la mesure du personnage. C’est à croire que tout journaliste sportif de la capitale a un lien personnel avec l’illustre disparu. En effet, il a été très proche des journalistes, surtout les jeunes qui arrivaient dans le métier à qui il prodiguait toujours de sages conseils pour le bien de leur carrière. « Un homme honnête, correct, droit s’en va… un baobab de la presse sportive congolaise… vous faites du bon travail, vous êtes d’emblée son ami ! Il n’est pas dans des groupes, il n’appartient à aucun clan… Une bonne personne a tiré sa révérence », peut-on lire sur les réseaux sociaux. Ou encore, « C’est une bibliothèque vivante du sport congolais, qui vient de brûler », « Un monument de la presse écrite dans le secteur de sport vient de s’écrouler », etc.

Né le 11 mai 1948 à Kinshasa, François Siki Ntetani obtient son diplôme d’Etat en 1969 dans la filière de biologie-chimie et entreprend des études universitaires à la Faculté des sciences à Lovanium actuel Université de Kinshasa (Unikin). Mais ses talents et son penchant pour le journalisme le conduisent à animer l’hebdomadaire « Masano » de 1972 à 1973. Ensuite, il va prester comme secrétaire de rédaction au quotidien « Salongo » pendant quatre ans, de 1973 à 1977. Il fait office du rédacteur en chef du journal « Ye » jusqu’en 1981. Pendant quatre mois, il est le chargé de presse du groupe 1-2-3 de Luambo Makiadi leader du groupe musical OK Jazz.

C’est en 1982 que François Siki Ntetani intègre l’Agence Zaïre presse, l’actuelle Agence congolaise de presse comme rédacteur principal premier échelon, affecté au desk sports. Travailleur, méticuleux, très professionnel, il fait sa carrière dans le sport, particulièrement le football qui le passionne. Il couvre les grands événements sportifs nationaux et internationaux. François Siki a aussi été chef du desk sport du quotidien "Le Phare". Analyste des faits sportifs très sollicité dans les médias (Radio Okapi, etc.) pour son background impressionnant, il a occupé, jusqu’à sa mort, le poste de premier vice-président de l’Association des journalistes sportifs du Congo et aussi du membre du comité suprême de l’Association sportive V.Club, son club de cœur. Il a même un ouvrage retraçant l'histoire de cette formation sportive. François Siki Ntetani Mbemba tire sa révérence à 72 ans.

Martin Enyimo

Légendes et crédits photo : 

François Siki Ntetani Mbemba

Notification: 

Non