Disparition : Yves Saint-Lazare a tiré sa révérence

Samedi 13 Juin 2020 - 13:02

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Leader et chef d’orchestre de KMusica Lé Ngouosi la Ngoué , l’artiste musicien Yves Saint-Lazare s’est éteint le 11 juin à Pointe-Noire des suites d'une courte maladie.

Depuis près d’une décennie,  Yves Saint Lazare et son KMusica étaient toujours présents dans les espaces culturels de la ville océane. L'artiste musicien était l'une des valeurs de la rumba version jeune à Pointe-Noire. Son talent  lui a permis d'avoir plusieurs distinctions tout au long de sa carrière. En 2017 , il a reçu des mains de l'Association des auditeurs des radios locales nationales et des journalistes chroniqueurs,  le prix spécial Grand clerc de la nation récompensant son abondante production musicale et ses innombrables prestations scéniques.

                               Qui était Yves Saint Lazare ?

Auteur compositeur et interprète, Yves Saint Lazare a été un artiste musicien au talent multiple. Diplômé des Sciences et techniques de la communication, doué de talent de chanteur et excellent parolier, il intègre Royal K.Musica, un orchestre du quartier qui, sous sa houlette, est plébiscité meilleur orchestre amateur du Prix Primusik organisé par les Brasseries du Congo en 2007.

Yves Saint Lazare et KMusica, c’est une histoire d’amour qui commence le 12 novembre 2012. Ce groupe a lancé le single "C’est le moment," véritable tremplin pour un avenir radieux avec l’invitation  à la cérémonie de remise des trophées Tam-Tams d’or au stade Denis-Sassou-N’Guesso de Dolisie. Nominé deux fois en 2014 meilleur orchestre et meilleur spectacle aux côtés des Bantous de la capitale, Extra Musica, etc., K.Musica a raté de peu la consécration finale. Mais le groupe  a continué de travailler, conscient que le chemin menant vers la gloire est encore loin. En février 2016, quand sort l’album La montée de l’aigle, c’est le couronnement d’un travail acharné qui a emmené l'orchestre  à représenter la ville à la 12e édition du festival N’Sangu Ndji Ndji  et a bénéficié  d'une longue tournée promotionnelle.

Meneur d’hommes pétri des capacités intellectuelles et managériales indéniables, l'illustre disparu était  élu par ses pairs à l’unanimité président de l’orchestre. L’album Consécration, sorti en 2009, est la cerise sur le gâteau d’une année pleine sanctionnée, entre autres, par le prix de meilleur orchestre et meilleur spectacle du Congo au Tam tam d’or. À Pointe-Noire, Royal K. Musica est sacré meilleur orchestre lors du prix Inter star. L’année suivante, l’orchestre reçoit le Prix Tchikounda du meilleur orchestre du Kouilou. Deux ans plus tard, Yves Saint Lazare, en véritable homme–orchestre et producteur sort Amuse Gueule où s’illustrent ses compositions Ouragan et Tongo Etani.

Pourtant, promu à un bel avenir avec ce groupe, mais  à cause  des querelles byzantines qui minent sa cohésion, Yves Saint Lazare décide, en 2012,  de quitter le navire Royal K. Musica  qui commençait à  tanguer. Il  crée K. Musica,  avec lequel il écrit, depuis près de cinq ans, une véritable histoire d’amour sincère. En 2018, l’artiste musicien et son groupe ont offert un spectacle gratuit au public dénommé « Une mélodie pour un geste humanitaire », à l’Espace culturel Yaro; peu après la sortie de ses deux singles: Tchimpamu et Voisin qui préparaient la sortie prochaine de l’album Mad Rush 777 Etincelles. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hervé Brice Mampouya

Légendes et crédits photo : 

le regretté Yves Saint Lazare Crédit photo"DR"

Notification: 

Non